Best Of Email Marketing — 15 février 2013 — 12 commentaires
Les bonnes pratiques d’une newsletter

Une newsletter est une lettre d’information électronique envoyée à une liste de contacts consentants au rythme que vous souhaitez. Elle peut avoir plusieurs objectifs comme annoncer des nouveautés ou des évolutions, inciter à une action (achat, visite d’un site, lecture d’un article etc.), créer du contact ou encore fidéliser en créant un rendez-vous…

Les bonnes pratiques d'une newsletterLa newsletter peut être hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle… Le tout est de trouver le rythme qui permet de diffuser l’information la plus intéressante et pertinente possible. Ne choisissez pas un rythme hebdomadaire si le contenu que vous proposez n’est pas assez riche et que vous répétez toutes les semaines la même information. Préférez alors des news plus espacées dans le temps mais qui proposent des dossiers intéressants.

Vous pouvez également créer plusieurs types de newsletters comme le fait Webmarketing & Co’m : une news quotidienne pour des conseils, une hebdomadaire pour un résumé de la semaine et une mensuelle pour des dossiers thématiques.

Et qu’en est-il de l’heure à laquelle diffusée une newsletter ? Pour répondre à cette question je vous invite à jeter un oeil sur l’infographie de Pure360 qui analyse les meilleurs moments pour envoyer une newsletter.

Les deux meilleurs moments soulevés par cette infographie sont respectivement les créneaux 14h-15h et 9h-10h. Pensez tout de même à adapter ces recommandations à vos propres résultats d’ouverture de mails.

Les obligations  légales d’une newsletter

La loi interdit d’envoyer une newsletter à un particulier qui ne l’a pas demandé :  c’est ce qu’on appelle l’opt-in. Ils ‘agit d’un terme marketing qui désigne la manière dont sont recueillies les données personnelles des internautes et qui se découpe en plusieurs catégories : le double opt-in qui nécessite une double vérification (email de vérification par exemple), l’opt-in actif où l’internaute doit donner son consentement en cochant une case par exemple et l’opt-in passif qui à l’inverse demande à l’internaute de décocher une case pour que son adresse mail ne soit pas utiliser à des fins commerciales.

A l’opt-in s’oppose l’opt-out qui collecte les données d’un internaute de manière implicite et qui est interdit en France lorsque les mails sont à destination de particuliers mais qui est autorisé entre entreprises.

Ainsi, si sur votre site vous invitez les internautes à s’inscrire à une newsletter, n’oubliez pas de lui indiquer pour quel type de lettre il s’inscrit et surtout ce que vous comptez faire de ses données personnelles.

Tout abonné doit également avoir la possibilité de se désinscrire d’une newsletter lorsqu’il le souhaite. Cette obligation se traduit par l’ajout d’un lien de désabonnement, souvent situé en bas de page.

Quelques règles pour une bonne newsletter

  1. Soyez régulier : quelque soit le rythme que vous choisissez ne le lâchez pas et soyez ponctuel ;
  2. Ajoutez des liens vers votre page de contact, vers vos site/blog, vers un produit à acheter etc ;
  3. Créez du contenu pertinent et inédit ;
  4. Utilisez un design agréable et clair : ne faites pas trop de fantaisies ! ;
  5. Eviter les images trop lourdes qui empêcheront la bonne ouverture de votre mail ;
  6. Affichez correctement l’objet du mail et son auteur ;
  7. Mettez en avant vos réseaux sociaux ;
  8. Rappelez vos coordonnées : téléphone, mail, adresse postale voir même un plan Maps ;
  9. N’oubliez pas un lien de désabonnement.

Utiliser des outils faciles et intuitifs comme MailChimp

Capture d’écran 2013-02-01 à 15.34.23Vous êtes maintenant motivé et avez envie de vous lancer dans l’aventure de la newsletter ! Mais là, vous vous demandez : « Par où commencer ? » Il existe plusieurs solutions de création de newsletter dont MailChimp.

MailChimp est un outil clair et simple qui s’adapte, à mon sens, à toutes les structures. Il permet d’éditer et de diffuser des newsletters de manière intuitive en proposant des templates qui s’adaptent aux mobiles. L’avantage de MailChimp c’est que l’on a pas besoin d’avoir des notions de code pour l’utiliser et surtout pour personnaliser ses campagnes. Intégrez vous-même vos contenus, gérez votre base de données et trackez les résultats d’ouvertures de vos mails.

Les offres de MailChimp

Si vous ne souhaitez pas débourser un centime pour envoyer vos newsletters, MailChimp le permet. A condition de n’envoyer que 12 000 mails par mois à 2 000 abonnés au maximum, ce qui représente tout de même 6 newsletters par mois. C’est une bonne moyenne pour commencer ! Cependant, en restant avec la formule gratuite vous aurez en pied de page de chaque newsletter le badge de MailChimp.

Si vous souhaitez envoyer plus de mails par mois ou avez plus de 2 000 abonnés, MailChimp propose tout un ensemble d’offres payantes et adaptées à vos besoins. Par exemple, pour envoyer des mails à une liste de 2 501 à 5 000 abonnés vous débourserez 37,30€ par mois.

Les offres payantes de Mailchimp

Conclusion

Une bonne newsletter est avant tout un excellent moyen de créer du contact avec les internautes. Si vous décidez de vous lancer dans la création de news, soignez-les comme n’importe quel autre outil de communication. Proposez du contenu pertinent, respectez les règles judiciaires et déontologiques et adaptez-vous à votre lectorat.

Si vous ne savez pas par où commencer, demandez conseil à une agence de communication qui saura vous diriger vers les meilleurs outils adaptés à votre structure. Et si vous souhaitez vous lancer seul, utilisez des outils simples et intuitifs comme MailChimp dont nous vous présenteront un tutoriel très prochainement.

Source Infographie : Pure360.

Articles recommandés

L'auteur

Mathilde Maréchal

Animation des communautés, intégration, rédaction, création web et print, gestion de projets… Auto-entrepreneuse depuis 2010, j'ai développé ma curiosité autour des problématiques liées au web, à l'e-réputation et à la communication globale.

 


12 Commentaires

  1. Comme il est dit dans le paragraphe « Quelques règles pour une bonne newsletter », il est important que le mail s’ouvre rapidement (point 5) sinon c’est la fermeture immédiate ou même la suppression du mail.
    Autre point important : les procédures de désabonnement sont parfois « inefficaces » … et il faut être plus insistant pour parvenir à se désabonner !

  2. Une autre chose importante est de rappeler qui on est dans chaque message (vous recevez cet e-mail parce que vous vous êtes inscrit à la newsletter de…) et de toujours lui préciser qu’il peut se désinscrire pour ne plus recevoir de messages. Ca évite (au moins un peu) d’être placé en spam par des gens qui ne savent plus d’où viennent vos mails, ou qui ne veulent plus les recevoir.

  3. La qualité de la newsletter est essentiel. J’ai un de mes sites avec une grosse base de donnée et parfois avec des retouches notamment de texte, les revenus varient du simple au triple.

  4. La newsletter est clairement un levier e-marketing très qualitatif, et qui a encore de beaux jours devant lui… En complément de ton article, j’ai publié il a y un petit moment un billet détaillé qui relate 25 astuces et bonnes pratiques pour une campagne d’emailing / newsletter réussie :
    C’est ici => http://www.tendances-webmarketing.com/2012/06/emailing-et-newsletter-bonnes-pratiques.html
    Cdt

    • Merci pour le lien, je vais aller le lire :)

  5. Ce qui est intéressant de faire c’est ce que l’on appelle de l’A/B testing.
    Plus précisément, il est possible de faire deux types de mails, procéder à l’envoi et voir lequel des deux modèles marche le mieux…
    D’ailleurs le mot test en Emailing est la clé de la réussite… selon moi.

    • Effectivement, Mailchimp permet de faire de l’AB testing assez facilement :)

  6. Bonjour,

    Je trouve que votre article met bien en avant le fait que MailChimp est un outil ultra-simple à utiliser. Néanmoins, vous n’évoquez aucun point faible.

    Je suis d’accord avec vous sur le fait que la version gratuite permet de faire déjà énormément de choses, mais s’il y a bien un point faible à noter, c’est la rigidité de l’éditeur de template.

    Chez UpMyBiz (http://www.upmybiz.com) nous utilisons parfois cet outil (version gratuite) pour créer des template pour des clients et je trouve que la modification des template n’est pas toujours évidente… Au final, c’est pas mal de bricolage, et comme chacun sait, le bricolage ca prend du temps ;). Pour moi, la plateforme devrait améliorer cet aspect pour être « parfaite ».

    On m’a également parlé de MailJet (https://fr.mailjet.com/), vous connaissez? Qu’en pensez vous? Par rapport à Mail Chimp?

    Bonne journée à tous!

    Camille.

    • Bonjour Camille et merci de votre message !

      Je ne connais pas du MailJet donc je ne saurais pas faire le comparatif, je suis désolée. Si quelqu’un connait je suis preneuse également d’une comparaison :)

      Effectivement, je ne dresse pas de point négatif de Mailchimp parce que je n’en ai pas trouvé à vrai dire… avec l’utilisation que j’en fais tout au moins. Et promis je n’ai pas d’actions chez eux ^^

    • Bonjour,

      Depuis début février, Mailchimp offre une nouvelle possibilité d’éditer ses templates par de simples drag and drop et la gestion des Mergetag de Mailchimp permet une personnalisation rapide de votre template.

      Une alternative à Mailchimp pour une édition plus aisée des templates est http://www.campaignmonitor.com/create/

      J’ai également un slide qui pourrait compléter votre article (slide à partir de la page 18/49) http://fr.slideshare.net/NakatomiBE/concevoir-une-newsletter

    • Bonjour Mathilde,

      Bel article, bravo ! J’ai juste envie d’ajouter une 10ème règle : avoir une base de contacts emails qualifiée, « opt-in » et segmentée.
      Peut être mentionner également le lien miroir en complément du lien de désabonnement de la règle 9.

      Mailchimp est un bon outil, je vous conseille cependant Mailjet. Lisez donc ce comparatif pour mieux cerner les différences entre ces deux outils :
      http://www.getapp.com/compare/email-management-software/mailjet-vs-mailchimp

      Camille

  7. Bonjour,

    J’ai peut-être loupé le passage, mais vous ne parlez pas de la délivrabilité, de l’envoi par routage pro au lieu de passer par le SMTP de son FAI ou autre smtp. Que propose mailchimp ou d’autres pour l’envoi en nombre ? Que pouvez-vous ajouter sur le routage des campagnes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>