Best Of Facebook Google Plus Réseaux sociaux Twitter — 13 février 2013 — 7 commentaires
4 clichés sur les réseaux sociaux

Bien qu’à présent ancrés dans la stratégie de beaucoup d’entreprises, il nous arrive d’entendre quelques fois certains clichés sur les réseaux sociaux. Rétablissons la vérité sur ces petites phrases toutes faites en reprenant 4 clichés que vous avez surement déjà entendus…

Les médias sociaux, c’est gratuit

A première vue, oui, les médias sociaux sont gratuits : Ouvrir un compte Facebook, LinkedIn, Twitter ou Pinterest ne coûte rien. Cependant, pour être présent et effectif, il faut reconnaître que ce n’est pas la même chose…

Comptez :

  • Le temps passé à s’occuper du Community Management (publications, animations, modération) ou, si vous ne pouvez le faire vous-même, l’embauche d’une personne pour le faire, ou l’externalisation avec un freelance ou  une agence ;
  •  Les frais de publicités pour être visible (Page fan Facebook, Profil entreprise LinkedIn, Chaîne YouTube…) ;
  • L’accès aux versions « Premium » souvent nécessaire : gestion des médias sociaux (Hootsuite), Outils de veille (Alerti), et même pour l’accès à certaines fonctionnalités dans le réseau social lui-même, comme c’est le cas pour LinkedIn et Viadeo.

Au final, si vous faites les comptes, ce n’est plus vraiment gratuit. Cependant, cela reste très accessible en comparaison à d’autres moyens de communication.

On ne fait pas de ventes grâce aux réseaux sociaux

Si vous allez sur les réseaux sociaux dans le but de vendre à foison dès la première semaine, vous faites fausse route. Les réseaux sociaux, à l’inverse d’autres supports de communication qui offre une visibilité très importante mais sur une durée très courte, offrent une stratégie à plus long terme. Tel un investissement, vous développez et nourrissez une communauté (de prospects) à qui vous pouvez régulièrement pousser de l’information et ainsi, à plus ou moins long terme, les transformer en client. Un membre de la communauté peut se transformer en client au bout de deux jours ou tout simplement jamais.

La réponse en deux temps : Oui, vous ferez des ventes grâce aux réseaux sociaux. Non, le retour sur investissement ne débute pas 7 jours après le début de votre stratégie web social.

C’est facile, n’importe qui peut s’en occuper

Sur les réseaux sociaux, on peut apprendre sur le tard, en pratiquant, en y passant du temps. Il faut être sûr de suivre l’actualité, de nouvelles fonctionnalités apparaissent régulièrement. Est-ce que, à première vue, c’est facile ? Oui, toute personne qui y met de la volonté et beaucoup de temps peut s’en sortir.

Est-ce que pour autant vous pourrez le faire vous-même ou laisser la vitrine de votre marque ou entreprise aux mains d’une personne avec peu d’expérience ?

  • Pour s’occuper des réseaux sociaux, il faut du temps. Facebook ou Twitter ne prévoient pas encore de fermer les week-end et jours fériés : vous devez être à l’écoute. Surtout, une fois lancé, il faut être actif et animer, sinon vos efforts seront vains ;
  • Pour s’occuper des réseaux, il faut un minimum de connaissances. Si vous n’en avez pas, ne vous découragez pas, faites une formation ou externalisez.

Seuls les jeunes sont sur les réseaux sociaux

Et non,  toutes les catégories d’âge sont représentées !

On y trouve bien sûr des jeunes, mais aussi beaucoup de personnes de 30, 40, 50 ans et même…des seniors ! En France, ils sont plus de 2.88 millions sur Facebook et même 520 000 sur Twitter. On ne peut plus les ignorer, 49% des seniors considèrent qu’Internet est important pour leur vie sociale. Ces chiffres ne sont pas près de diminuer, au contraire ! Et à votre avis, qui a le plus de temps pour se rendre sur les réseaux sociaux ?

Ne pensez pas que votre cible marketing n’est pas sur les réseaux sociaux. Tout le monde est sur les réseaux sociaux, même les animaux de compagnie.

Si vous aussi, en tant que consultant ou utilisateur vous connaissez d’autres clichés, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

Formation Médias Sociaux : Webformy (possibilité d’utiliser votre DIF)

Sources sur les seniors : blog.semply-social.com

Articles similaires

L'auteur

Noémie Coyot

Fondatrice de Social Bonjour, agence spécialisée dans les médias sociaux, Noémie Coyot est ce que l’on appelle une entrepreneuse « Globe trotter ». Elle voyage à travers le monde tout en gérant son entreprise, pour être toujours au courant des dernières tendances des réseaux sociaux en France et à l’international.

 

7 Commentaires

  1. Les réseaux sociaux font aujourd’hui partie intégrante des stratégies d’acquisition de trafic. Mais il y a un truc qui est déprimant c’est le début… Commencé de zéro et voir le nombre de follower stagner…

    Après c’est vrai que ça dépend aussi du budget !

    • Bonjour,

      Il est vrai que le début peut être difficile : on ne sait pas forcément par où commencer. Pour les petits budgets, il faut ruser. Sur Facebook par exemple, débutez par inviter vos proches à aimer la page, c’est déjà un début.
      Ensuite, la publicité Facebook, à partir de 3$ par jour, vous permet de récolter les premiers fans, sont trop débourser.
      Excellente journée,
      Noémie

  2. Les réseaux sociaux sont une tuerie de temps passé pour soigner son égo, donc une tuerie d’argent et un piège à gogos.
    De plus pour plomber une image de marque il n’y pas mieux. mais c’est vrai tout le monde est sur les réseaux, même les animaux et surtout les moutons.
    Merci Noémie pour ce pense-bébête très lucide…

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.
      Je ne pense pas que cela soit négatif pour l’image de marque, bien au contraire.
      La transparence est un des facteurs clés de l’image marque, ce qui est possible avec les réseaux sociaux. En répondant aux critiques, vous trouvez des voies d’améliorations, et échangez avec vos clients dans un but d’amélioration perpétuelle.
      Excellente journée,
      Noémie

  3. Merci pour cette mise au point sur ces 4 clichés autour des réseaux sociaux.
    En effet, ces derniers faisant actuellement objets de sujet tabou, il est normal que des rumeurs et affirmations circulent à leur propos.

  4. Il y a en effet beaucoup de préjugés sur les réseaux sociaux, et je pense qu’aujourd’hui les gens ne veulent plus se laisser « enrôler » par eux mais plutôt les « consommer » plus intelligemment. Il ne faut pas nier qu’ils savent se rendre utiles et que, passé les premiers instants de dépendance, on peut se servir de leurs services sans pour autant devenir accros.

  5. Le marketing, la pub, c’est emparé de l’expertise en matière de réseaux sociaux alors que leur bonne gestion ne répond pas ou très peu aux vieux réflexes « ségéliens » (pour faire court, les clichés ça aide (désolé ! ! ))
    il me semble que prendre le temps de s’intéresser réellement aux gens avant même d’avoir le moindre objectif busines est la clef de la réussite…
    donc en effet ça prends du temps ça demande de l’investissement de l’engagement sincère… les vieux métiers qui ressemblent le plus au métier de CM me semble être l’animateur, le GO ou encore le patron de BAR mais pas le webmaster, l’acheteur d’espace publicitaire ou encore le « surdiplômé » en marketing. Les réseaux sociaux c’est un truc d’humain et le meilleur vecteur de progression busines c’est quand des humains parlent aux humains en prescripteur. Après c’est vrai on peut faire le choix de l’avatar ou de la vérité … je rajoute que l’intension de passer du virtuel au réel est un vrai plus qui gomme l’aspect trop busines au moment de la définition du plan d’action sur les réseaux sociaux … mais cela n’engage que moi !!! STéFF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>