Blogosphère — 04 février 2013 — Aucun commentaire
Alexandre de United States of Paris [Un oeil sur la blogosphère]

Après 4 ans d’absence, un oeil sur la blogosphère revient sur Webmarketing & co’m. Ceux qui nous lisent depuis le début se souviendront de cette série d’interviews de blogueurs que nous avions réalisée à l’époque. Aujourd’hui, Alexandre du blog « United States of Paris » a bien voulu répondre à nos questions…

 

 

Alex2En 2011, tu fais partie des 3 lauréats du concours BlogMoiParis organisé par Paris.fr. Qu’est ce qui t’a poussé à participer ? Possédais-tu déjà un blog auparavant ? Quel a été le rôle de la Mairie dans le processus de création ?

J’écrivais des chroniques ponctuelles pour divers sites culturels mais je n’avais pas vraiment la « fibre blogueur » au départ. Le concours BlogMoiParis a été un tremplin, un moyen de motivation et une magnifique opportunité. Avec la Mairie de Paris comme garant c’est rassurant et aussi prestigieux. On est vraiment soutenu dans notre démarche. L’équipe m’a accompagné dans la création graphique du blog et m’a ensuite laissé carte blanche pour la gestion et le contenu d’United States of Paris. L’une des conditions du concours était de faire vivre le blog pendant au moins 6 mois. Ça donne de la motivation et fixe des objectifs. Au final, le blog va fêter ses 2 ans et je me dis « Pourquoi je n’ai pas commencé plus tôt ? ».

 Avec Emmanuel, ton acolyte plutôt axé montage, vous vous êtes démarqués avec des vidéos-portraits « d’étrangers » à Paris, d’où est venue cette idée ?

A l’occasion de divers voyages, j’ai eu l’occasion de visiter à plusieurs reprises New York dont je suis tombé sous le charme. Les retours sur Paris étaient difficiles et n’avaient pas la même saveur. J’ai donc eu envie de redécouvrir cette ville. Il me fallait pour cela une motivation. C’est alors qu’est venu l’idée que ça pouvait être par les étrangers, à travers leurs clichés et leur vision de la ville, que je retomberai amoureux de Paris. C’est le cas, par exemple, de Kumi Solo, une chanteuse japonaise, qui m’a emmené dans le bar « Le Cyrano ». Ce bar a la particularité de faire partie d’une ancienne maison close dans laquelle sont conservés les décors de la création de la pièce « Cyrano de Bergerac. »

Parmi les sujets variés que tu traites et les évènements que tu couvres, y en a-t-il pour lesquels tu as une préférence ?

Cela dépend des opportunités mais j’admets que j’aime découvrir les expositions en avant-première. On se sent un peu privilégié. L’avantage est d’avoir le temps pour savourer les œuvres et sélectionner nos coups de cœur pour ensuite les partager.

Si tu avais un lieu, un restaurant, un bar, une exposition à retenir lequel serait-il ?

Il est difficile d’en choisir un en particulier. Cela dit, j’aime beaucoup Miss Lunch. Elle tenait un restaurant clandestin à Paris avant de s’installer dans la boutique Première Pression Provence (PPP). Elle y mijote des plats savoureux et originaux, bien sûr, mais donne aussi des cours de cuisine. Une très bonne adresse.

Selon toi, quelles sont les particularités de la blogosphère « sorties, bons plans, culture et découvertes à Paris » ?

Cette blogosphère est très majoritairement féminine à l’exception de quelques blogs tenus par des passionnés de musées ou de cinéma. L’autre constat c’est qu’il y a une vraie convivialité, un plaisir de s’échanger des bonnes adresses ou des bons plans. De plus, il n’y a pas de jalousie entre les blogueurs, ce qui est appréciable.

Tu occupes aujourd’hui une place de choix sur la scène des blogueurs parisiens. Comment développes-tu ton blog et sa visibilité ?

J’ai commencé par ouvrir des comptes sur Facebook et Twitter pour créer plus d’interactions et de partages avec mes lecteurs. Là encore, la Mairie a été de bon conseil. Le blog est aussi sur Instagram, Youtube et Google+, toujours dans le souci d’améliorer la visibilité de mes posts ou de proposer des contenus différents. L’organisation de concours réguliers, grâce à différents partenaires, me permet également de fidéliser mon lectorat et de gagner en visibilité.

Comment arrives-tu à combiner vie professionnelle, personnelle et blogging ? Quelles sont les principales difficultés que tu peux rencontrer ?

Le manque de temps ! C’est vraiment ça la principale difficulté. J’ai beaucoup d’idées d’interviews ou de sorties mais cela nécessite du temps pour la préparation, le montage des vidéos, l’écriture des billets, la sélection des photos et le partage sur les réseaux sociaux.

Comment vois-tu l’évolution de la blogosphère parisienne ? Y a-t-il encore de la place pour d’autres blogs ? Peux-tu citer quelques-uns de tes blogs favoris ?

Oui, bien sûr, il y a des idées à trouver. Il suffit d’une personnalité, d’une plume ou d’un ton pour émerger. Au sujet de mes blogs favoris, j’aime bien Frenchies in Paris pour le Street art, Carpe Webem pour les expositions et les musées et La Parigina avec son blog Sous le ciel de Paris. Mais il y en a tant d’autres…

Vous aussi vous souhaitez lancer votre blog ? Suivez nos conseils :

Un oeil sur la blogosphère :

oeil blogosphere Eric Dupin Philippe Lagane gonzague dambricourt gregory pouy henri labarre vanina delobelle vincent abry thierry debarnot jf-ruiz-mini anne papilles pupilles mercotte yangiz damien-paques thoma-daneau Alexandre simonet oeil blogosphere

//Cliquez sur le portrait pour voir l’interview//

 

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Damien Le Fur

Passionné par la qualité, la relation client, les médias sociaux, la veille et l'Intelligence Economique, je suis Quality Manager pour Over-Graph (Agence 909c).

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *