Webdesign — 28 novembre 2012 — 1 commentaire
« Don’t make me think » de Steve Krug, le livre référence pour l’usabilité web

Ergonomie, qualité web ou encore accessibilité, autant de termes que l’on voit (ré)apparaître avec l’émergence du Responsive Webdesign, cette pratique consistant à créer des sites web dits adaptatifs – consultables sur n’importe quel support, du PC au smartphone, mais aussi par n’importe qui, du néophyte au professionnel. Il semble donc bien qu’à l’avenir l’enjeu des webdesigners et développeurs sera la conception orientée « expérience utilisateur »…

Le livre…

« Don’t make me think » de Steve Krug se présente comme un classique en la matière et vous invite donc à « optimise[r] la navigation sur vos sites » à travers 12 chapitres dédiés à la mise en place des points clés qui éviteront à vos utilisateurs de trop réfléchir… et donc peut être d’aller voir ailleurs – car c’est bien de cela qu’il s’agit…!

De l’accroche visuelle aux feuilles de style, de la rédaction du contenu à la navigation en passant par les arguments à donner pour démontrer l’incohérence des demandes de conception de votre patron, le livre ici présent est une véritable boîte à outils dont la pertinence vous offrira une lecture à la fois instructive et didactique, le tout dans style d’écriture fluide et « relax » qui la rendra d’autant plus plaisante…! Et puis, c’est la promesse faite par l’auteur lui-même, la lecture de ce livre peut se faire le temps d’un trajet en train ou en avion afin de vous apporter un aperçu efficace sur la question sans pour autant empiéter sur le reste de vos activités professionnelles - au quel cas supposé le livre serait alors simplement laissé à prendre la poussière sur une étagère…

Pour qui ?

C’est simple, pour tous ceux ayant à voir avec les sites Internet: que vous soyez webdesigner, développeur web, webmaster ou bien encore référenceur, l’ergonomie et l’usabilité sont des aspects qui doivent être pensés voire intégrés tout au long du processus, de la maquette aux mises à jour, sans compter qu’ils constituent des critères non-négligeable pour améliorer la visibilité de son site dans les moteurs de recherches!

4 bonnes raisons de l’acheter (ou au moins de le lire !) :

  • C’est un ouvrage qui ne prend pas une ride malgré les évolutions rapides du domaine du web, ne serait-ce seulement par le fait qu’il distille des conseils de bon sens plutôt que des pratiques techniques. Eh oui, si l’on y prête attention sa publication date déjà de 2005 (!), or croyez-moi son contenu est loin d’être obsolète !
  • Les propos de l’auteur sont tout au long du livre accompagnés d’exemples clairs et variés, illustrés efficacement et parfois avec humour. Pour ma part à présent je me rappellerai que les utilisateurs voient les pages web qu’ils visitent « en flou » – leur regard n’accrochant réellement que les mots/idées/notions qu’ils sont venus chercher, un peu à la manière dont le chien Ginger « voit » les propos de son maître :

  • Ce livre vous apprendra à regarder les pages web autrement, à aiguiser votre regard en tant qu’utilisateur – d’autant plus qu’il propose quelques petits exercices d’analyse visuelle à faire soi-même suivi d’un « corrigé ». Ainsi vous apprendrez en un rapide coup d’œil à repérer les forces et les faiblesses des sites sur lesquels vous naviguez, vous permettant ainsi d’améliorer votre œil critique de professionnel et de vous appuyer par la suite sur vos propres déductions pour votre travail.
  • Apprenez facilement à mettre en place vos propres tests d’usabilité avec les moyens du bord, et apportez ainsi uniquement des modifications réellement bénéfiques à votre site – ne perdez plus votre temps à développer dans le vide!

Mon avis :

Eh bien si vous ne l’aviez pas encore compris… j’adhère! Je sais pas pour vous, mais ce livre pourrait bien susciter quelques vocations pour ce métier aux nombreuses facettes qu’est l’usabilité web que l’on découvre au fil des pages… Avec « Don’t make me think » vous aurez entre les mains un livre à dévorer littéralement pour affiner sa vision du webdesign, puis à relire par petits bouts lorsque le besoin s’en fait sentir! Alors surtout n’hésitez pas, et gardez en tête que c’est bien l’utilisateur qui doit être au coeur du processus de création et de développement d’un site: « write for humans, not for bots » !

 « Don’t make me think.fr » – Steve Krug, aux éditions Pearson, 200 p. environ, 26€.

Articles similaires

L'auteur

Laure Betaille

Autodidacte passionnée de web-marketing depuis un peu plus de 2 ans, je me suis lancée dans l'aventure de l'auto-entreprise afin de pouvoir développer mon expérience dans ce domaine! Je tiens également mon propre blog (en anglais) sur le sujet, et si mon coeur balance encore entre SEO, Community Management ou Responsive Webdesign, je compte sur les opportunités de mes projets pour me décider. Ah, une dernière chose, je suis aussi étudiante en 3ème année à l'HETIC !

 

1 Commentaire

  1. Ca y est, j’ai encore envie d’améliorer mes sites ! Ah lala, on est jamais pénard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>