Boostez vos taux de transformation : +48% en 15 jours [étude de cas]

Si votre conjoint ou votre maman est riche à millions, cet article ne vous intéressera probablement pas (super : plus de temps pour faire du sport et rester en bonne santé !). Pour les autres, bonne nouvelle, il est possible de gagner beaucoup plus avec un site Internet en optimisant mieux son processus de transformation, même si vous êtes nul en SEO !

Parce que le SEO c’est compliqué comme l’adoration de la divinité au temps des Incas. On ne sait jamais si on ne va pas terminer sur une dalle en pierre avec son cœur encore chaud dans la main du grand-prêtre. Alors que l’optimisation de la transformation, c’est bête comme choux, et ça ne rend pas chèvre !

Gagner +48% sans rien y connaître, c’est possible : la preuve par l’exemple

Moins, c’est mieux !

Pas de triche ! on ferme les yeuxPrenez un gentil petit site, pas trop moche (sinon c’est vraiment trop facile). Regardez-le bien pendant 5 secondes (attention, pas de triche). Ensuite, fermez les yeux et dites à haute voix les éléments que vous retenez de la page.

C’est fait ? Alors, tout ce que vous n’avez pas cité, vous pouvez l’enlever de la page.

Une précision pour ceux qui auraient oublié de citer l’accroche du seul questionnaire qui rapporte un peu d’argent sur le site testé : vous pouvez recommencer en regardant le site pendant 30 minutes cette fois, vous avez probablement besoin de plus de temps pour bien vous imprégner des choses.

Une deuxième précision : si vous n’avez pas besoin de plus de temps mais que le « call to action » du questionnaire est tout simplement inexistant ou très bien caché, vous venez de décrocher le jackpot ! Pas besoin de lire la suite de l’article. Précipitez-vous pour refaire la page du site en mettant un gros bouton « Remplir mon formulaire tout de suite maintenant » au milieu de la page. Ca suffira pour le moment, et vous aurez probablement un record de progression de l’ordre de +257% sur le taux de transformation.

Reprenons : moins vous mettez d’éléments sur une page, plus vous avez de chance que l’internaute perçoive bien ce que vous voulez qu’il fasse (après, est-ce qu’il voudra effectivement le faire, c’est une autre histoire…).

Illustration : prenons un petit site de comparaison d’assurance, bien tranquille. Pour démarrer, nous avons seulement enlevé une ligne de texte en haut du site.

Et boum : +28%

 

Et boum : +28% de formulaires de comparaison de mutuelle remplis !

Vraiment sympa ce petit jeu, non ? On continue ?

Faites des pages lisses et belles comme des tapis de course

Tapis de course et MalevitchEmportés par l’enthousiasme nous allions tout enlever sur la page, lorsqu’un conseil avisé nous a prévenus qu’il valait tout de même mieux éviter les monochromes blancs à la Malevitch… pas terrible pour la transformation. Ok, alors on s’arrête-là pour l’instant sur le « moins, c’est mieux ».

Maintenant, imaginez que la page du site est un tapis de course (vous savez, les tapis qu’on trouve dans les salles de sport où on s’inscrit à l’année et où on va seulement deux fois au final). Ca y est vous courrez bien ? Déjà en nage ?

Très bien. Sur une bonne page Internet, comme sur un bon tapis, on ne doit pas trébucher. Et qu’est-ce qui fait trébucher ? Les aspérités, les difformités et autres anomalies non homogènes (oui, oui, c’est comme ça qu’on dit quand on est un expert autorisé reconnu par les plus hautes instances scientifiques).

Illustration : chagrinés par un changement de taille et de couleur de police sur une phrase apparaissant en-dessous des menus, nous avons « tapis de coursé » cette phrase, en en profitant par la même occasion pour remplacer le texte par le plus direct « comparatif mutuelle santé : comparez les tarifs simplement ».

Tapis de coursage de phrase

 

Et alors, les résultats ? Patience, nous avons intégré d’autres modifications dans notre deuxième test d’optimisation.

Tripotez votre « call to action » dans tous les sens

Évoquons maintenant le cœur du sujet : le fameux « call to action ». Le bloc d’accroche du formulaire est un élément très sensible pour l’amélioration du taux de transformation. Et là, comme pour la première fois qu’on s’essaye à séduire une personne du sexe opposé, à défaut de tout savoir, il faut tout essayer.

Illustration : il ne s’agit pas de se faire une orgie de modifications non plus, hein. Pour le coup, nous y sommes allés avec beaucoup de tact. Comme dans les jeux des 5 erreurs, je vous laisse deviner toutes les modifications que nous avons faites.

Jeu des 5 erreurs

Ok, j’ai été taquin, en fait il n’y avait qu’une seule modification, nous avons remplacé « type de mutuelle » par « mutuelle » (énorme, non ?). Désolé pour ceux qui viennent de passer 10 minutes à chercher les différences.

Résultat du « tapis de coursage » et du tripotage de call to action : à nouveau +16% sur les formulaires santé déjà améliorés !

Et un petit 16% en plus

 

Soit au final après ces 2 itérations : +48% pour 15 jours de tests (pour ceux qui pensent que je calcule mal, j’attends vos commentaires ; )

Et comment se réalisent ces tests de comparaison entre 2 pages ?

C’est très simple et en plus c’est gratuit grâce à Google Analytics.

Allez dans les « Rapports standards » puis dans « Contenu » et vous trouverez alors « Tests » : il ne vous reste plus qu’à « créer un test » et à charger votre page alternative (celle censée améliorer votre taux de transformation). Laissez mijoter quelques jours ou semaines selon votre trafic, et c’est prêt.

2 choses pour conclure

  • Promis, si jamais vous êtes nombreux à le réclamer, je vous proposerai un article avec une jolie méthode bien rigoureuse (avec plein d’outils sympas) pour optimiser encore davantage et de manière systématique vos taux de transformation ;
  • Attention, Grand Jeu Concours : un café-croissant à gagner (malheureusement uniquement sur Paris, désolé pour ceux qui habitent plus loin, ce genre de prix voyage mal par la poste) pour celui ou celle qui proposera l’amélioration la plus intéressante (ou drôle) à tester sur notre site de comparatif mutuelle santé.

Vous avez d’autres règles magiques qui permettent d’améliorer la transformation ? Dites-le nous vite en commentaire !

Et pour terminer en vous retournant totalement le cerveau, voici 2 exemples radicalement opposés à tout ce qui précède et qui fonctionnent pourtant très bien (c’est fou, non ?) :

  • Plus y’en a plus c’est bon ! Allez voir la longueur de cette page présentant le Kindle sur Amazon ;
  • Disharmonie mon amie ! Un site anglais de leasing de voitures complètement dingue (attention il y a du son sur la page).

L’essentiel à retenir : n’ayez pas trop d’a priori et testez tout ce que vous pouvez !

 

Articles similaires

L'auteur

Mathieu Morio

Entrepreneur web dans le domaine survolté de la comparaison de produits en assurance et finance. Des secteurs dur à référencer, à la pointe des dernières innovations, et ultra-concurrentiels : que du bonheur pour faire du marketing Internet qui dépote ! Rédacteur parce que le partage fait partie des grands plaisirs de la vie.

 

15 Commentaires

  1. Etude assez intéressante, montrant bien que chaque élément d’une page doit être revu et qu’il ne sert à rien d’ajouter trop d’informations. Au contraire, cela a souvent pour conséquence de perdre le visiteur et d’augmenter le taux de rebond !

    Merci pour les conseils ;)

    A+ Xavier

  2. J’ai tout bien lu, et je réclame la jolie méthode rigoureuse :-)

  3. Une amélioration possible pour la page d’accueil serait de remplacer la photo de la famille par une vidéo de quelques minutes qui reprendrait les engagements et les bullet points qu’on peut lire en dessous. Ca permettrait de les laisser en les optimisant pour notre ami Google, et l’utilisateur n’aurait pas à scroller.

    Moi aussi je réclame la méthode rigoureuse (surtout si elle est jolie :D). Et je suis à Paris donc dispo pour le café (il me paraît évident qu’une idée aussi novatrice que proposer de la vidéo en 2012 ne peut être égalée :))

  4. Moi je serai curieuse de savoir sur combien de visites a été effectué le test :) Car tester c’est bien mais encore faut-il que les résultats soient suffisamment fiables :) (oui je suis taquine)

    • Plusieurs centaines de visiteurs pour chaque test madame !

      Mais j’ai rapidement arrêté les tests quand ils ont été concluants (Google Analytics nous prévient quand l’échantillon est statistiquement suffisant).

  5. Bel exemple ! Il faut que je m’y mette au test A/B c’est vraiment indispensable dans une stratégie d’optimisation du CRO. Et puis l’intégration de Website Optimizer dans Google Analytics nous y poussent encore plus….

  6. Excellent ! Chaque fois que je lis le résultat de ce genre de transformations, je me dis qu’il faut que je m’y mette. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ?

  7. Bonjour,

    Ce post m’a donné pas mal d’idées pour les sites que je gère … et comme on dit, il faut passer de « ilfokon » à « yapuka » …

    En attendant, je donnerai ma collection de trombonnes filaire pour connaître cette « une jolie méthode bien rigoureuse » !

  8. Merci pour vos commentaires.

    Pour ceux qui se disent que « oui, ça serait super de faire un test… un jour » sachez que le plus dur (de loin) est de produire une nouvelle page à tester.

    Alors, si vous avez des compétences en programmation, mettez-y vous, et sinon appelez votre développeur préféré pour signer un contrat de duplication de page « avec petite modif ».

    Ensuite, promis, c’est un jeu d’enfant sous Google Analytics !

  9. Hello Hello,

    Alors une amélioration rapide aussi en terme de SEO serait de regarder un peu la source de la page. Ok c’est peut être pas ce qui est demandé dans le test :-)

    Si je regarde votre site test il n’y a pas de meta tag: title – uniquement description- et pas de mots clés, pour le référencement cela aide pas mal.

    Ensuite la page est un peu trop longue- il faudrait enlever le texte en bas de page « Comparateur de Mutuelle Santé » trop long, le mettre ailleurs par example. Si l’utilisateur descend en bas de page – trop de scrolling- il risque de perdre de vue l’action de comparaison que l’on veut mettre en place..

    Par contre pour le café et croissant.. de la République Tchèque ce sera un peu difficile :-)

  10. Très intéressant bien que je mise davantage, pour la première optimisation, sur l’impact du changement de texte que sur la forme.

    En ce qui concerne le call to action, je reste sceptique. Le test est-il fait « toutes choses étant égales par ailleurs » (sources de trafic notamment) ?

    Enfin la comparaison avec la page Kindle ne me semble pas tout à fait pertinente ;-)p

    Sinon, preneur de la méthode rigoureuse avec plein d’outils bien sympathiques :)

    • Ce qu’il y a de bien avec les tests, c’est qu’ils sont comme les boîtes de chocolats : on ne sait jamais avec certitude à l’avance si l’amélioration envisagée va sur-performer la page actuelle.

      Et sinon, oui, les tests ont bien été faits toutes choses égales par ailleurs.

  11. Article très intéressant, mais tout comme « L’aventurière du web », des chiffres seraient bien plus parlant à propos de l’échantillon. On fait un peu dire ce que l’on veut à des pourcentages.

    Cependant les pistes soulevées sont intéressantes. Autre chose que j’aurais aimé voir, c’était la même méthode testé sur des secteurs différents, et des sites/entreprises d’ancienneté variée.

    Pour conclure, tout comme « Elo », je suis curieux de voir cette « jolie méthode rigoureuse ».

    Cordialement,

    Damien

  12. Excellent ! Plutôt d’accord avec le fait de « tapis de courser » sa page web. Les fluctuations de polices nuisent à la rétine !

  13. Chose promise, chose due : voici la méthode complète avec tout plein d’outils pour améliorer son taux de transformation : http://bit.ly/SHOWVD

 

Laisser un commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>