Best Of Réseaux sociaux — 29 octobre 2012 — 12 commentaires
Pheed, le nouveau réseau social qui buzz, testé et approuvé

Pour l’inauguration de mon premier article sur le site, je souhaiterais évoquer le nouveau réseau social qui buzz en ce moment : Pheed.

Dans le monde impitoyable des réseaux sociaux, où il est difficile de se faire une place au soleil (Google + en sait quelque chose) mais aussi où il n’est pas aisé de la conserver (Facebook est en plein déclin), un tout beau, tout nouveau réseau social vient montrer le bout de son nez.

Pheed, un Twitter amélioré ?

Chaque jour a le droit à l’arrivée de son nouveau réseau social mais très souvent sans grand fracas. Depuis Pinterest il y a quelques mois, aucun nouveau réseau social n’avait réussi à faire parler de lui. Mais Pheed est arrivé. Lancé à la mi-août, le voilà prêt à s’attaquer à l’utilisateur lambda mais aussi aux célébrités.

Mais qu’a-t’il de plus que les autres ? Pheed permet, comme Twitter, de partager des publications mais attention, en 420 caractères, de quoi faire frissonner Twitter. Mais ce n’est pas tout, Pheed permet également de partager des photos (bon ce n’est pas une révolution), vidéos, de la musique (ça commence à être intéressant) ou encore un évènement-live (jackpot !).

Entre Facebook et Twitter, il est également possible d’aimer ou ne pas aimer des publications (Twitter serait sur le point d’adapter le like de « Facebook » sur son réseau, se sentirait-il menacé ?), d’ajouter des publications en favoris et de partager sur Twitter, Facebook ou Google +.

Possibilité de monétiser ses contenus !

La grosse autre différence avec Facebook ou Twitter est que Pheed offre, à tout utilisateur, la possibilité de monétiser ses contenus. En effet, à la connexion sur le réseau social, deux possibilités s’offrent à nous : créer une chaîne gratuite ou payante. La deuxième option signifie que pour voir un contenu, l’utilisateur va devoir mettre la main à la poche soit à l’unité soit par un abonnement mensuel (4,99 $ pour s’abonner au flux de David Guetta). Vous allez me dire quel intérêt, personne ne va payer ?

C’est bien sur ce point que vous vous trompez. Beaucoup d’utilisateurs sont prêts à payer pour accéder à une exclusivité à forte valeur ajoutée (il suffit de demander aux fans de Justin Bieber ou des One Direction). Pour l’exemple, en décembre dernier, le comique Louis CK a ainsi pu gagner près d’ 1 million de dollars en 15 petits jours en proposant sur son site Internet un spectacle exclusif à 4,99 dollars. Fascinant, non ?

Pheed, le bel avenir

Pheed n’en est qu’à ses débuts mais je pense que ce réseau social peut aller très loin et concurrencer les principaux leaders du marché. De nombreuses célébrités ont commencé à s’y attarder sérieusement telles que David Guetta, Chris Brown, Miley Cyrus ou encore Paris Hilton et les utilisateurs lambdas ne se font pas prier pour tester ce nouveau concept. Pheed fera-t-il de l’ombre à Twitter ? L’avenir nous le dira…

Pour tester, rendez-vous ici : www.pheed.com

Articles similaires

L'auteur

Roxane Favier

Doctorante en marketing, j'étudie la consommation culturelle et mythique à l'oeuvre dans les communautés de marque online notamment dans l'industrie du divertissement. Je suis également blogueuse sur les thèmes du cinéma/série et du digital, mes deux grandes passions. Au plaisir d'échanger :).

 

12 Commentaires

  1. Parler d’un site sans faire de lien vers celui-ci est une belle performance ;-)

  2. rien de disruptif, si ce n’est que ca va dans le sens d’une catégorie de personnes visiblement: stars et autres qui génèrent moins de cash sur les ventes de CD et cherchent d’autres moyens de monétiser leur nom..

    Si les gens étaient vraiment prêts à payer pour de l’info, la Presse n’en serait pas réduite à demander l’aumône à Google!

  3. Hum, intéressant. Va falloir que je creuse ça pour comprendre comment articuler l’ensemble :)

  4. Pas mal comme idée, les gens sont près à payer pour un contenu de qualité sans pubs. C’est un autre modèle économique, on verra à l’avenir si c’est viable sur le long terme.

  5. Intéressant mais à voir si ce nouveau réseau social peut vraiment arriver à se démarquer des autres et proposer une nouvelle expérience :)

  6. intéressant, j’espère qu’il apportera sa contribution pour le développement de buzz et le partage d’informations. mais je ne pense pas c’est un peu tôt de le mettre sur la même ligne avec les fameux réseaux sociaux Facebook et twitter.

  7. Merci pour cet article. Je teste le réseau en ce moment et ma première impression est très bonne. Belle ergonomie, facile à utiliser, fonctionnalités complètes, beau design, etc. Un sérieux concurrent à facebook et google +, pour twitter je sais pas !? L’avenir nous le dira ;-)

  8. qui vivera….
    bref moi je n ai pas aime cette popup sur la gauche de l ecran qui vx m obligier a liker. c est + nul que tout
    qui m empeche de cliquer sur publier. encore un effort si non

  9. Personnellement, je suis inscrite sur Pheed depuis seulement quelques heures mais il ne me viendrait pas à l’idée de payer pour voir les exclus des stars. Ce qu’elles publieront seront connus par le reste du public quelques heures plus tard, grâce à internet.
    Ça dépend également de la cible dont veut toucher Pheed. Car pour le moment, je n’ai vu que le même style de personne que sur Twitter, le niveau n’est pas toujours élevé.
    Pour ma part, j’aime le concept mais pas cette façon de monétiser encore plus les stars, surtout pour quelques exclus alors que l’on vit au 21ème dans l’aire des nouvelles technologies. Si on doit payer pour avoir de l’information, où va le monde..

  10. À tester je teste

  11. le web progresse à vitesse grand V par ce que l’on y trouve du gratuit , j’ai vu autour de moi plusieurs tentative de monétisation de services que l’on trouvait ailleurs en gratuit. Que des échecs. Reste a les analyser. Combien de temps tiendra G+ ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>