Best Of Webdesign — 03 octobre 2012 — 16 commentaires
Comment un Logo peut valoriser votre Entreprise ?

Un logo professionnel peut améliorer l’image d’une entreprise, d’une organisation ou d’un produit. Mais il peut aussi ruiner une marque s’il n’est pas réalisé par un designer graphiste professionnel. De nombreux logos utilisés sont non professionnels. Certains pensent que si on sait utiliser Photoshop, alors on saura concevoir un logo professionnel. Savoir utiliser un logiciel de graphisme ne suffit pas pour créer un logo professionnel….
Voici quelques indications sur le processus de conception d’un logo efficace et moderne. Avec ces conseils et votre créativité, vous pouvez vous lancez dans la création de votre logo et briller parmi les meilleurs.

1. Design: Croquis et Brainstorming

 

Beaucoup de débutants vont tout droit sur l’ordinateur pour créer un logo.

La conception réfléchie et artistique du logo commence bien avant l’usage d’un logiciel quelconque. La meilleure façon de commencer est de prendre une feuille de papier et un crayon.

Réfléchir sur le sens et les sentiments que vous voulez transmettre à vos prospects et vos clients. Quelle est la cible du client? Le type de prospects qu’il vise? Quel est son univers? Sa valeur ajoutée pour la mettre en avant?

Est-ce pour une entreprise de jeux de haute technologie ou une association à but non lucratif ? Devrait-il être simple ou complexe dans sa composition?

Faites comme vous le sentez et lâchez vos idées sur la feuille. Faites plusieurs croquis. Ne vous inquiétez pas sur la qualité de votre dessin, c’est l’idée qui prime. Laissez juste votre créativité spontanée et sans logiciel s’exprimer.

Au fur et à mesure de vos esquisses et des critères établis, commencez à éliminer les croquis qui vous semblent inappropriés. Lorsque vous êtes satisfait de vos idées, vous pouvez vous mettre devant votre ordinateur.

Si vous concevez un logo pour un client, gardez à l’esprit qu’il ne peut pas aimer toutes vos idées. Donc, avant de passer trop de temps sur chaque dessin, vous lui présenterez des designs de logo en-cours afin d’évaluer leurs niveaux d’intérêts. Cela peut être un gain de temps énorme, surtout si votre client ne vous a pas donné beaucoup d’explication pour vous guider.

2. Construction: les images vectorielles

Ah, le monde du graphisme vectoriel !

C’est un sujet que beaucoup de débutants (et certains professionnels) trouvent déroutant. Ces dernières années, certains logiciels tels que Photoshop, Paint Shop Pro, et autres ont brouillés les frontières entre graphismes vectoriels et bitmap.

Les formats d’images courants sont GIF, JPEG, BMP et TIFF. Ce sont des formats bitmap.

Les photos numériques sont de parfaits exemples d’images bitmap  – parce qu’ils sont faits de points qui sont également appelés pixels. Les images bitmap ont une résolution spécifique.

Si vous effectuez un zoom avant sur une photo numérique, vous pourrez voir les pixels, point par point. Vous pouvez faire évoluer une image bitmap en taille, et obtenir des résultats corrects, mais en augmentant la taille d’une image bitmap, vous grossirez les pixels et vous obtiendrez des résultats mitigés en fonction de l’élargissement.

 

En revanche, une image vectorielle n’est pas faite de points ou de pixels.

Une image vectorielle (ou  une image en mode trait), en informatique, est une image numérique composée d’objets géométriques individuels (segments de droite, polygones, arcs de cercle, etc.) définis chacun par divers attributs de forme, de position, de couleur, etc. Elle se différencie de cette manière des images matricielles (ou « bitmap »), dans lesquelles on travaille sur des pixels.

Par nature, un dessin vectoriel est dessiné à nouveau à chaque visualisation, ce qui engendre des calculs sur la machine.

« L’intérêt est de pouvoir redimensionner l’image à volonté sans aucun effet d’escalier. L’inconvénient est que pour atteindre une qualité photo réaliste, il faut pouvoir disposer d’une puissance de calcul importante et de beaucoup de mémoire. » (Source : Wikipédia)

Les vecteurs peuvent être agrandis ou réduits, sans perte des détails ou de netteté. Les logos professionnels sont fabriqués avec des images vectorielles afin qu’ils puissent être utilisés pour une impression commerciale comme un site Web, une affiche, une carte de visite, un flyer, un badge et toutes les autres formes de médias. Les formats de fichiers compatibles sont .EPS (Encapsulated PostScript), .PDF (portable document format) et .AI (Adobe Illustrator).

Si vous apprenez à utiliser un logiciel vectoriel pour créer des logos, vous serez en mesure de créer des lignes parfaitement droites, des courbes lisses et des formes précises rapidement et facilement. Le meilleur logiciel de dessin vectoriel est Adobe Illustrator.

En outre, il existe d’excellentes alternatives Inkscape libre qui est indiqué ci-dessous. Téléchargez-le ici !

Utilisez vos croquis au crayon comme un guide, puis servez-vous de votre logiciel vectoriel pour recréer une version croustillante de vos idées.

Si vous êtes un nouvel utilisateur du logiciel vectoriel, prenez quelques instants pour apprendre les bases de l’utilisation des outils pour créer des lignes et des courbes.

Gardez à l’esprit que les formes vectorielles ont une épaisseur de trait variable (la ligne extérieure de la forme) et un «remplissage» (à l’intérieur de la forme) avec des couleurs et des motifs différents.

3. Stylisez/ Personnalisez votre image vectorielle : Jeux de couleurs & motifs

Lorsque vous pensez au « remplissage » pour les couleurs, essayez d’utiliser des combinaisons de couleurs qui ont du sens pour le logo. Par exemple, vous pouvez ne pas utiliser du rose vif et de l’orange pour une banque d’investissement. Pour le choix des couleurs, regardez en ligne au service Adobe Kuler libre ici

 

4. Noir et blanc

Une fois que vous avez donné naissance à votre logo en couleur, Posez-vous cette question : « Si je photocopie mon logo que verra-t-on ? Distinguera-t-on l’intégralité des traits et la signification de mon logo sera-t-elle claire ?

Si oui alors l’objectif est atteint.

Si, non, il y a des éléments à changer. Il est temps de refaire une version plus significative en Noir et Blanc.

Je vous conseille même de commencer par ces 2 couleurs puis, après choisissez des couleurs qui s’harmonisent avec votre activité.

5. Typographie

« La typographie c’est l’art et la manière de se servir des caractères : choix de la police, du corps et de la mise en page. »  (Source : Wikipédia)

 

On peut dire aussi que ce sont des mots qui forment une partie d’un logo. Le choix de la typographie est très important car le style de lettrage, et même la casse (majuscule, minuscule, mixte) dans un logo peuvent avoir un impact important.

Ne jamais sous-estimer la nécessité d’utiliser une typographie efficace et adaptée en fonction de  l’activité professionnelle.

Le design de logo est intéressant et stimulant.

Avez-vous conçu des logos?  Avez-vous besoin d’un logo ?

Partagez vos expériences et vos astuces.

 

Gagnez 29€ sur votre première commande en passant par Webmarketing&Co’m ! C’est ICI

 

Articles similaires

L'auteur

Virginie James

Après une carrière dans une agence de publicité au poste de Commerciale Prospect & Client puis Responsable Marketing, j’ai lancé en 2012 Savoir Communiquer. Mon activité alimente ma passion en créativité, marketing et le Design de Marque intelligente et stratégique. J’accompagne les entrepreneurs dans la création de leur marque et de leurs supports de communication pour améliorer leur design graphique en insérant des techniques marketing pour leur Produit, Marque, Site Internet et Service.

 

16 Commentaires

  1. Bonjour Virginie,

    Bravo pour votre article et notamment l’explication, très pédagogique, de l’image vectorielle.

    En complément de votre article, vos lecteurs peuvent aussi lire ce guide pratique et gratuit sur la création de logo (pas besoin d’inscription pour le télécharger) : http://www.inaativ.com/E-books-Graphisme/guide-pratique-a-lusage-des-entreprises-pour-creer-ou-changer-de-logo.html

    Bonne journée.

    • Bonjour Vincent,

      Je te remercie pour ton appréciation.
      Lien très intéressant !
      A bientôt Vincent.

      Virginie James

  2. Bonjour,

    Je publie ce commentaire pour vous demander quel est le plugin que vous utilisez pour afficher les boutons de réseaux sociaux à gauche de l’article.

    • Bonjour, c’est Slick Social Share Buttons.

  3. Merci !

  4. Merci en effet pour l’article très complet qui confirme l’importance dans le choix du logo pour une entreprise. Je reprends le compliment de Vincent Pereira sur l’image vectorielle, je comprends mieux (à vrai dire, je ne savais pas ce qu’était une image vectorielle…)

    • Bonjour,

      Tant mieux si cela t’a aidé à mieux comprendre.
      Quel point aimerais-tu que j’aborde dans mon prochain article ?

      Au plaisir !
      Virginie James

  5. Merci pour cet article que j’ai trouvé très intéressants. Je ne connaissais pas les images vectorielles, ni leurs avantages. Ce qui m’étonne c’est que j’ai l’impression que les images en bitmap sont encore assez répandues sur les sites web. Est-ce que c’est le cas?

    • En fait, on n’utilise pas d’image vectorielle sur un site web. Il faut un logiciel spécialisé pour les afficher et ce n’est pas prévu pour le faire « online » même si ce serait possible.

      On utilise le format vectorielle pour créer un logo mais après, il est tout à fait possible de le convertir en bitmap selon les besoins. Par exemple , le logo de mon site a été réalisé avec Inkscape (même si l’image du coquelicot est en bitmap au départ)

    • Le vectoriel est surtout utiliser en phase de production, lorsque l’on utilise un visuel pour le web, celui ci est pixelisé. Il est toujours possible de conserver une image en vectoriel pour le web à condition de la coder en SVG. Ce langage informatique n’est pas compatible avec avec les vieux navigateurs.

    • Bonjour Julia,

      Ta question est intéressante.
      Effectivement, il y a en a encore beaucoup.
      Une image Bitmap est plus facile à télécharger donc ce qui explique la raison.
      Si on veut une image vectorielle, c’est légèrement plus lourd quoique maintenant avec le haut débit cela va plus vite.

      C’est un choix du concepteur du site et du graphiste !
      ça se discute à la conception.

      A bientôt Julia

      Virginie

  6. Très intéressant comme article !
    (et super tes initiales pour le logo ;))

  7. Bonjour,

    je trouve aussi votre démonstration très simple et intéressante.
    Pouvez-vous aller sur mon site et me donner votre avis, car je souhaiterais faire évoluer mon logo, voire le changer complètement…

    Patrick BIAGINI:
    LD 0148727985

    • Bonjour Patrick,

      Je vous remercie pour votre question.
      Pour votre logo, je pense qu’un look plus moderne et une version plus luxueuse valoriserai votre contenu.
      La suite par mail ….

      Virginie

  8. Jusqu’à présent je pensais que les images vectorielles étaient en fait simplement des images au format bitmap (si j’ai bien compris) mais simplement créées à partir de formes géométriques, je ne comprenais donc pas bien l’intérêt si ce n’était la difficulté supplémentaire. Et grâce à cet article je comprends enfin =D Je comprends aussi pourquoi les logos donnent toujours cette impression de « lisse » qui les rend si esthétiques. Donc merci =)

 

Laisser un commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>