Best Of Facebook Réseaux sociaux Twitter — 18 septembre 2012 — 24 commentaires
Gérer comme un pro ses réseaux sociaux grâce à IFTTT

Poster un article à la fois sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux, uploader une image sur Instagram, Flickr et Facebook… Les tâches répétitives s’accumulent dans nos vies digitales et peuvent parfois nous faire perdre un temps précieux. IFTTT (pour If this then that) est un service vous permettant de créer des régles automatisant certaines actions. Grâce à une compatibilité avec une cinquantaine de services et à de nombreuses règles, les possibilités sont quasiment infini. Suivez le guide pour tirer parti d’IFTTT…

Qu’est ce qu’IFTTT ?

IFTTT une fois relié à vos différents services (blog, Twitter, Facebook, Instagram, Evernote, Linkedin, Dropbox, Youtube…) va vous permettre d’automatiser les tâches répétitives faites sur chacun de ces services grâce à des régles génériques simples appelées aussi “recipes” dans le jargon IFTTT et qui vont se résumer de la sorte :

If this then that : IFTT

Malgré son vocabulaire particulier, IFTTT s’utilise très simplement. “Recipe” correspond à la régle d’automatisation que vous souhaitez créer. Le “This” correspond au levier qui va déclencher l’action et le “That” à l’action à déclencher. Un exemple sera vu dans la suite de cet article pour mieux appréhender le concept.

Au delà de l’usage à titre personnel, IFTTT est un outil redoutablement efficace pour utiliser les réseaux sociaux en entreprise. Si les grosses structures emploient des community managers ou des prestataires pour gérer leur présence sur les réseaux sociaux, les pme n’ont pas forcement le budget ni le temps pour mettre à jour l’ensemble de leur réseaux sociaux… c’est là qu’IFTTT peut être réellement utile.

Voici 3 étapes pour mettre en place des régles (recettes) sur IFTTT.

1 : Connectez l’ensemble de vos services

IFTTT est compatible avec 50 services. Pour gagner du temps par la suite, je vous conseille de connecter l’ensemble des comptes / services que vous souhaitez utiliser avec IFTTT. Pour cela, rendez-vous dans “channels”.

Cliquez sur chacun des services que vous souhaitez ajouter :

Services compatibles avec ifttt

Pour ma part, j’ai opté pour Buffer que j’utilise quotidiennement (relire l’article à ce sujet : animer avec efficacité ses comptes Twitter et Facebook grâce à Buffer), mon adresse mail, mon compte Facebook personnel, la page Facebook de Webmarketing & co’m, Flickr, Linkedin, Instagram et WordPress.

Pour chaque service, IFTTT vous demandera une autorisation pour se connecter, acceptez.

2 : Réfléchissez aux processus que vous souhaitez automatiser

Avant d’aller plus loin, réflechissez aux différents processus que vous souhaitez automatiser. Ces derniers sont appelés “recettes” (recipes). Voici quelques exemples de recettes : à chaque nouvelle photo Facebook ajoutée, ajouter la photo également sur Flickr et Picasa ; lorsque je change ma photo de profil Facebook, changer également mon avatar Twitter ; à chaque publication d’article sur le blog, publier un message sur Twitter, Facebook et Linkedin… Les possibilités sont nombreuses voir quasi infini. Durant les jeux olympiques, vous pouviez même recevoir une notification à chaque nouvelle médaille remportée par votre pays grâce à une comptabilité entre IFTTT et ESPN !

Si vous êtes à cours d’idée, vous pouvez parcourir le répertoire de recettes en cliquant sur Browse. Il y-en a une grande quantité, vous serez surement étonné de tout ce que vous pouvez faire avec IFTTT.

3 : Devenez un chef et créez vos propres recettes

Voici la démarche pour créer une recette. Nous allons prendre l’exemple suivant : créer une mise à jour Linkedin à chaque nouvel article de blog publié.

Créer recette ifttt

Cliquez sur “Create a recipe”, puis sur “This”. Sélectionnez ensuite le service (channel) avec lequel vous souhaitez créer une règle (recipe). Dans notre cas WordPress.

Choisissez ensuite le levier de déclenchement de l’action (trigger). Ici on va opter pour “Any new post” (Publication d’un nouvel article). Cliquez sur “Create Trigger” (Créer un levier) pour valider la première partie de votre régle.

Regle automatisation WordPress Linkedin ifttt

Cliquez maintenant sur le “That” pour paramétrer l’action à déclencher. Il vous faut alors de nouveau sélectionner le service puis l’action associée. Dans notre exemple, Linkedin puis “share a link” (partager un lien). Vous pouvez ensuite utiliser certaines variables (ingrédients) pour indiquer comment mettre en page votre mise à jour Linkedin. Par exemple, vous pouvez indiquer “A lire : {{PostTitle}}” pour renseigner dynamiquement votre mise à jour avec le titre du post.

Une fois votre action paramétrée, cliquez sur “Create action”. Il ne vous reste plus qu’à indiquer une description pour la régle que vous venez de créer.

A titre d’exemple, voici les recettes que j’ai créé lors de la rédaction de cet article :

Exemple recettes ifttt

IFTTT vous propose également des options pour gérer plus facilement les recettes que vous allez créer. Vous pouvez ainsi mettre en pause momemtanément une règle, la partager avec la communauté via le répertoire de recette ou encore découvrir les recettes des autres utilisateurs. Je suis sur qu’en cherchant vous devriez trouver des recettes toutes faites qui vous feront gagner du temps au quotidien.

A vous de jouer… N’hésitez pas à partager vos meilleures recettes via les commentaires :)

Articles similaires

L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 

24 Commentaires

  1. Bonjour Sylvain ,
    Ce service est un des meilleurs que je connaisse, mais il a un inconvénient de taille, celui d’être un service externe qui détiendra tout vos identifiants et mots de passe …ce qui peut être un frein à son utilisation.
    Amicalement

    • C’est sur, il faut mieux être prudent !

  2. Bof, universaliser et automatiser la publication de contenu sur l’univers social media d’une marque/entreprise appauvrit à mon sens la pertinence de l’information.
    Chaque réseau social à son publique qui peut varier d’un support à l’autre. De plus, certain comme Twitter ont une contrainte de nombre de caractères. Il faut savoir et être capable d’ajuster son message.
    Publier pour publier, c’est faire du bruit pour rajouter du bruit. Suis-je plus visible en étant partout sans pour autant être lu partout? Ou en étant plus pertinent et lu sur moins de support?

    • A mon sens il ne faut bien sur pas tout automatiser, il faut faire un mix des deux méthodes :)

    • Le contenu pour le contenu… Oui c’est vrai c’est nul et pauvre. Et pourtant !

      Qui ne rêve pas de couvrir toute la première page des SERPs sur un mot clef ? Personne ?

      L’avenir est au contenu géré suffisamment intelligemment. Un contenu diffusé n fois sur des supports différents est une pierre à l’édifice.

      IBM fait gagner ses ordinateurs au JeoPardy contre des humains. Demain une part des contenus seront produit quasiment automatiquement. C’est le sens de l’histoire. Gérons plus efficacement les contenus et leur automatisation. Cet outil est une toute petite réponse de ce que sera demain.

    • Absolument pas d’accord avec ton commentaire.

      Je me permets de te rappeler que le Social Media a, caricaturalement, 2 finalités : celles « social » (notoriété, acquisition etc…) et celles « référencement » pour un meilleur positionnement.

      Et oui, les nouveaux algorithmes prennent énormément en compte la présence et l’activité sur les réseaux sociaux.

      Alors une automatisation sur des réseaux qui ne font pas partie du coeur de cible d’une marque (ex Pinterest sur le marché français) permet de maintenir une présence, tout en étant pertinent et ce justement grâce aux règles d’automatisation.

      Ca libère aussi du temps pour travailler la curation et apporter du meilleur contenu sur les réseaux cible !

      PS Olegeek : surveille ton orthographe ! Quand on lit « publique » (au lieu de « public ») et remarque toutes les fautes de pluriel, on se dit qu’on échange avec une personne âgée au max de 12 ou 13 ans…

  3. C’est amusant, je me suis fait la même réflexion c’est un service hallucinant, a tel point que finalement il n’y pas vraiment de limite à son utilisation, mais en même temps on lui donne toutes les clés de la maison, à voir donc. Cela dit
    ton article explique bien la mécanique d’utilisation du système.

    • Effectivement on donne nos accès, en même temps tous les services de gestion de réseaux sociaux le demande. Rien ne t’empêche de supprimer l’accès si un jour tu as des doutes sur l’outil :)

    • Ok c’est juste on donne toutes les clés et cela fait réfléchir… Mais pas beaucoup plus finalement que le cloud qui héberge toutes nos données.

      Et puis, le sachant, il est envisageable d’avoir des comptes de diffusion qui soient moins stratégiques (pour le cas d’une entreprise)…

  4. les contenus sont plus pertinents quand ils sont unique, je ne vous apprend rien, ça demande beaucoup de boulot mais ça en vaut la peine…néanmoins, ce service pourrait être utile dans certains cas sauf qu’il expose à de sérieux risques :)
    Manon

  5. C’est vrai qu’il faut éviter le spam mais je ne connaissais pas toutes les caractéristiques de cet outil. Merci Sylvain pour cet article.

  6. Interessant pour gagner du temps sur certaines taches repetitives (car comme il est souligne dans les commentaires, automatiser n’est pas bon pour tous les contenus). Par contre je ne vois pas Picasa, (ni Pinterest). Peut etre pas encore assez reveillee ? Ca serait dommage car « à chaque nouvelle photo Facebook ajoutée, ajouter la photo également sur Flickr et Picasa » aurait pu etre une recette interessante par moment sur un de mes projets, d’autant plus qu’il est possible d’activer et desactiver les recettes facilement, c’est pratique !

    • Effectivement, je l’utilise pour poster par exemple les photos de notre page Facebook sur le compte Flickr. Par contre Picasa n’est pas encore au rendez-vous :)

  7. Merci Sylvain pour cette article.

    Je trouve le produit et le concept super, mais quand il y’a quelques mois j’ai voulu l’essayer, je n’ai finalement pas réussi à trouver ce que je voulais faire entre autre à cause des limitations de Twitter…

    Quelles sont les recettes que tu as implémentés?

    Bien à toi,

    Gabriel Dabi-Schwebel
    http://www.1min30.com

    • Hello, j’ai les images de la page Facebook qui arrivent sur le compte Flickr ainsi que les posts du blog vers le compte Linkedin.

  8. ifttt est un service énorme qui, personnellement, m’a permis d’automatiser bien des tâches. Autant dire que j’ai ainsi pu libérer du temps pour mieux l’exploiter par ailleurs …

    Cette automatisation était déjà possible par ailleurs. Mais iftt amène 2 choses : une centralisation sur 1 service et une utilisabilité hors pair !

    Je lui ferai 1 reproche : il est mono compte :-( Par exemple, je ne peux lier mon channel twitter à 1 seul compte twitter.

    Ma solution : j’ai plusieurs comptes ifttt !

  9. Merci d »avoir présenté cet outil bien pratique ! ;)

  10. Merci pour ce récapitulatif détaillé. Dans ma société offshore, jai priorisé les backlinks, petite astuce qui pourrait vous être utile.

  11. Je pense que le destin joue parfois des tours. Malgré un attrait particulier pour IFTT je ne l’utilisais principalement que pour l’envoie de tweets automatiqués.

    Depuis quelques jours (en pratique seulement en place le 27 septembre) on sait que le channel twitter va disparaitre. Impossible donc de faire passer des tweets automatiques.

    Comme solution transitoire, je propose à vos lecteur de passer par le channel BufferApp (je sais que sur Webmarketing-com on aime beaucoup cette application). Lisez plus en détail l’astuce ici : http://www.presstor.fr/blog/continuer-utiliser-twitter-sur-ifttt

  12. J’utilise IFTTT depuis 2 semaines et c’est génial car PING.FM est devenu payant ce qui me dérangais fortement …

    La IFTTT à de l’avenir et tant qu’il sera gratuit je l’utiliserais, on verra pour la suite ;)

  13. Comme d’habitude sur ce genre d’outils, viadéo est absent. Décidément ça lui nuit vraiment d’être français !
    Personnellement j’utilise Hootsuite qui répond plutôt bien à mes attentes.
    Sur le côté externe de la solution qui détient tous les mots de passe (lu plus haut dans les commentaires) j’ai envie de dire que l’on a pas vraiment le choix.
    Les clients lourds sont en voie de disparition !! et tous les nouveaux outils sont en cloud.
    RIP outlook ;)

  14. Iffft est un super service à utiliser quand on n’est pas developpeur et qu’on souhaite automatiser certaines tâches répétitives. Seul pb effectivement : il est mono compte

  15. Bonjour à tous,
    Avez eu des nouvelles par rapport au channel twitter qui devait disparaitre ?

  16. Super outil, très facile d’utilisation, merci du tuyau. Mais rien n’est prévu pour Google+. Dommage !

 

Laisser un commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>