Mobile Marketing — 30 août 2012 — 3 commentaires
Le SoLoMo : ou comment internet peut booster le CA d’un commerce de proximité

SoLoMo qu’es aquo ?  C’est simplement la contraction de Social, Local et Mobile. En d’autres termes les trois facteurs qui constituent ce terme sont les piliers de la nouvelle stratégie qu’il faut mettre en œuvre si vous voulez voir affluer les clients dans votre boutique. On peut aussi dire que ce sont les trois facettes du commerce actuel. Facettes et moyens incontournables pour le commerce qui permettent de se mettre au diapason des nouvelles habitudes de consommation…

Le facteur Social

La mise en bourse de Facebook l’a montré, un réseau social a une valeur. Même si l’exemple cité a fait un flop parce que les organismes responsables de l’élaboration de la valeur de l’action ont été trop gourmands, on sait qu’il transite des informations très importantes sur les réseaux sociaux. Au delà du fait que les gens aiment se raconter et papoter pour tout et rien, ces personnes font passer des messages de tout acabit dont certains à caractère commercial. De la même manière que les forums permettent de partager des solutions et des astuces, les réseaux sociaux sont encore plus rapides et les clients potentiels sont vite au courant des promotions, des soldes ou des bonnes affaires du commerçant du coin ou du net.

Le facteur Local

Même si les grandes enseignes ont fait mourir à petit feu les petits commerces de proximité, ceux-ci peuvent tout de même s’organiser grâce au net via des sites de groupements d’achats pour permettre aux clients de profiter de prix plus bas. Des réseaux propres à certaines villes existent aussi et offrent un levier e-marketing intéressant pour contourner l’omniprésence des grandes surfaces qui ne sont pas aussi profitables qu’elles le disent.

Le facteur Mobile

Les utilisateurs se connectent de plus en plus par l’intermédiaire des téléphones mobiles et autres tablettes car ils se déplacent en permanence. Un commerçant à donc intérêt à être pris en compte par les applications de géolocalisation et sur les cartes, et à se faire diffuser sur les réseaux communautaires ou les sites tels que dismoiou, qui permet de savoir s’il y a une bonne affaire ou un bon plan à l’endroit où l’on se trouve. Ainsi un commerçant peut et doit rester visible en permanence grâce aux applications mobiles, aux maps ou encore au référencement naturel géolocalisé.

On s’aperçoit donc que les habitudes de consommation ont changé et que l’information doit être disponible le plus rapidement possible. Les échanges sur les réseaux sont de plus en plus nombreux et les internautes savent bien qu’être averti avant les autres leur permet de faire des affaires. Chaque commerçant doit donc prendre en compte ce fait et doit se rendre visible sur la toile de la meilleure manière possible pour booster son CA.

Articles similaires

L'auteur

Matthieu Ladiray

Après diverses expériences dans le WEB dont la création d'un site de e-commerce et le management d'une trentaine de sites dans le secteur banque/assurance, je suis aujourd'hui gérant de l'agence e-marketing TacTicWEB. Le coeur d'activité de TacTicWEB est le référencement naturel et payant. Mais nous pouvons également effectuer des prestations de rédaction de contenu WEB, optimisation des conversions, animation des réseaux sociaux...

 

3 Commentaires

  1. Il est évident qu’aujourd’hui la recette Social, Local et Mobile est excellente. Le problème vient surtout du fait que cela prend énormément de temps de se faire une e-reputation. Chez visitesenvues.com, nous connaissons ça depuis plusieurs années. Nous incitons nos clients à émettre des avis sur nous, nous essayons d’avoir un compte facebook à jour et intelligent, et surtout notre site internet est uptodate tant au niveau de son contenu que des possibilités qu’il offre.
    Alexandre de visites en vues saint maur (www.agence-immobiliere-saint-maur-des-fosses.com)

  2. Solomo ? Je ne connaissais pas ce terme mais il est clair que le social prend de plus en plus de place dans la stratégie des commerces de proximité. Merci pour cet article Matthieu.

  3. De nombreux logiciels pour téléphones mobiles utilisent à présent la géolocalisation et le social pour signaler la présence aux alentours d’un « pois ». Il y a aussi ceux utilisant la réalité augmentée tel « layar ».

    Cela fait du monde sur le sujet et rend très complexe le choix des priorités

 

Laisser un commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>