Best Of Email Marketing — 28 août 2012 — 7 commentaires
L’e-mail marketing mieux que le search et les réseaux sociaux ?

On l’a vu, l’e-mail reste un moyen de communication indétronable, même auprès des jeunes. Lorsqu’il s’agit d’e-commerce, l’e-mail marketing est de nouveau sur le podium des leviers d’acquisition en termes de taux de transformation et ce devant le search marketing et les réseaux sociaux. Mais attention, pour maintenir ses performances, il ne doit pas être dissocié du search et du social selon une étude réalisée par Monetate

Avec des dépenses de 2,5 milliards de dollars prévues d’ici 2016, l’e-mail marketing continue de séduire les annonceurs. Les offres deviennent de plus en plus pointues et on voit désormais apparaitre des préstations d’e-mail marketing couplées à du retargeting (cf. 1000 mercis par exemple). Donc non, l’e-mail n’est pas mort :)

L’étude de Monetate montre que, aussi bien en termes de taux de transformation qu’en termes de pages vues, l’e-mail se place au dessus du search marketing et du social marketing. Si l’e-mail marketing est le roi de la performance, il ne doit pas être utilisé seul car ses performances sont meilleures lorsqu’il est associé aux deux autres leviers.

5 informations à retenir dans cette infographie :

  • Un taux de transformation moyen de 4.16% contre 2.64% pour le search et 0.48% pour le social ;
  • Le marché de l’e-mail marketing représentera 2,5 milliards de dollars d’ici 2016 ;
  • Il est important de segmenter ses campagnes d’e-mailing afin d’apporter un message et une offre personnalisés (le retargeting sera une solution à envisager pour améliorer les performances) ;
  • Les clients inactifs devront recevoir des offres personnalisées pour être réactivés ;
  • Ne pas oublier l’affichage sur l’iPad et les autres tablettes : leur utilisation pour lire les e-mails a augmenté de 73%.

Email Marketing

Source : AllTwitter, Monetate.

Articles recommandés

L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


7 Commentaires

  1. Je confirme !
    Cas appliqué typique b2b : tout le monde n’est pas accessible via les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter et Viadeo. L’e-mailing leur est complémentaire, sous réserve effectivement qu’il y ait une bonne combinaison entre le/les message/s et la/les cible/s. Autrement dit : pour faire de bonnes campagnes e-mailings, le pré-requis est d’avoir un fichier bien qualifié, voire très bien qualifié.

    • Tout à fait, l’email est complémentaire des autres supports de communication web (recherche, social, partenariats, etc). La force de l’email c’est de pouvoir contacter le client potentiel au bon moment avec le bon message pour maximiser les chances « sceller l’union » avec le consommateur.

  2. Quand je pense que de mon temps, on appelait ça le « spam »…

  3. L’e-mailing est une très bonne technique à partir du moment où le fichier utilisé est qualifié.

    Je l’ai pas mal utilisé en B2B avec succès. Le taux de transformation n’est pas le seul critère à prendre en compte.

    Je me souviens un emailing pour lequel j’ai eu un taux de transformation de 0,005 % (5 ventes). Ridicule , vous me direz. Oui sauf que chaque vente générait un CA d’environ 40 000 €. Et tout ça avec un mailing qui m’avait coûté moins de 1 000 €. Je vous laisse calculer le ROI de l’opération.

  4. Merci Ismaël, je ne connaissais pas cette astuce.

  5. Le fait qu’on martèle un prospect de messages qualifiés, jouent dans le déclenchement de l’acte d’achat. Donc les newsletters au même titre que les messages dans les réseaux sociaux, jouent un effet positif dans le taux de transformation

  6. Le mieux est de couplé campagnes emailing et réseaux sociaux afin de toucher différentes cibles.

    Certains sont plus attentifs aux emails qu’ils reçoivent d’autres plus attentifs à ce qu’il se dit sur leurs murs facebook.

    L’objectif est d’être présent partout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>