Référencement naturel — 24 juillet 2012 — 13 commentaires
Etat des lieux du référencement naturel

On sait que de plus en plus de personnes sont amenées à faire des recherches via les moteurs, d’où l’intérêt d’être bien positionné sur Google. Par ailleurs, la visibilité sur Internet est moins onéreuse que la publicité papier et c’est surtout un support de communication qui est accessible à tous facilement…

 

I/ De plus en plus concurrentiel

Les sociétés ont pris conscience de l’intérêt d’être visible dans les résultats des moteurs de recherche et en particulier Google. Les sites optimisés SEO deviennent de plus en plus nombreux, un site qui génère du trafic est un véritable actif pour une société. Le référencement permet un atout majeur, qui est de pouvoir générer sur le long terme des prospects qualifiés. C’est un levier e-marketing qui est moins onéreux sur le long terme qu’une campagne Adwords.

Les sites e-commerce ont également fleuri sur le web, leur stratégie de communication est essentiellement basée sur le web, ils doivent donc travailler leur référencement naturel afin d’augmenter au maximum leur visibilité.

Les dix places pour chaque résultat de Google deviennent de plus en plus difficiles à atteindre. Surtout s’il faut se battre contre des sites anciens qui ont l’expérience du web et la confiance de Google.

II/ De plus en plus social

Les réseaux sociaux jouent un rôle de plus en plus important dans les algorithmes de Google. En effet, un site présent et partagé dans les réseaux sociaux est un site de qualité pour les yeux de Google, il va donc lui accorder plus d’importance.

D’où l’intérêt d’avoir des comptes sur les réseaux sociaux et de les animer régulièrement. Reste à mettre en place un plan marketing, pour savoir qui ont vise, quel sera le message diffusé, quels sont les objectifs etc.

Le référencement naturel devient donc de plus en plus complexe car il est lié à une stratégie web complète.

III/ De plus en plus complexe

Le référencement naturel devient de plus en plus complexe, car il prend en compte de nombreux critères qui évoluent en fonction de l’algorithme de Google. Il faut optimiser le site internet en respectant à la lettre les recommandations du moteur, qui je le rappelle évoluent rapidement. Par exemple, il faut privilégier les échanges de liens triangulaires plutôt que les échanges de liens croisés.

Par ailleurs, on sait que le contenu est roi, qui doit être original, pertinent et régulièrement renouvelé. De plus, les backlinks doivent être réalisées de manière régulière et naturelle.

Les points à retenir de cet article :

  • Un site internet qui génère du trafic qualifié est un véritable actif stratégique ;
  • Le nombre de recherches sur Google va augmenter dans les années à venir ;
  • Le référencement naturel va devenir de plus en plus complexe et concurrentiel ;
  • Il faut axer sa stratégie à travers les réseaux sociaux, ils vont jouer un rôle de plus en plus important ;
  • Le référencement naturel est l’un des piliers d’une stratégie de webmarketing globale ;
  • Le contenu textuel doit être original, unique et renouvelé régulièrement.

Articles recommandés

L'auteur



13 Commentaires

  1. C’est vrai, le référencement se socialise et se complexifie. C’est pourquoi il faut absolument ne pas baser toute sa communication sur cela ;)

  2. @Alsaseo : décidément tu dégaines plus vite que ton nombre, toujours en premier pour placer un back… commentaire, signe que effectivement le secteur est très concurrentiel et que chaque c’est un travail de fond! Allez @ bientôt Cyril.

  3. Merci pour cet article! ( « de plus en plus complexe » apparaît quatre fois dedans, je crois que le message est passé !) bon courage à tout les chargés de référencement.

  4. Hé oui, le SEO s’est imposé comme un métier à part entière. Fini le SEO « fait maison » il va désormais s’agir d’un vraie science, au coeur d’un univers ultra-concurrentiel !

  5. Bonjour,

    Aujourd’hui, il est nécessaire de comprendre que le référencement naturel constitue un vrai travail de fond (chronophage sur plusieurs leviers de visibilité) dont la difficulté à remplir les objectifs fixés dépend aussi de la concurrence.

    amicalement

  6. Bonjour,
    Je rejoins la remarque de @lionel. Article très intéressant qui montre bien l’importance des réseaux sociaux de nos jours …

  7. Merci pour cet article. Effectivement le SEO se complexifie mais cela représente l’énorme avantage de faire un tri naturel entre les référenceurs qui se tiennent au courant des dernières exigences du dieu Google et ceux qui se contentent encore des annuaires et sites de communiqué de presse, beaucoup trop nombreux et beaucoup trop onéreux !

  8. C’est un beau constat, je serais peut-être moins affirmatif sur le devenir de Google, le monopole est là, mais rien ne dit que les prochaines étapes rencontreront l’accord du grand public.
    J’entends parler de web sémantique et de la volonté de Google de garder l’internaute sur son espace, c’est-à-dire de le renseigner avant même qu’il aille sur le site en question. Je me demande quel sera le comportement des internautes face à cette omnipotence :)

  9. C’est vrai qu’à l’heure actuelle, le référencement naturel devient de plus en plus complexe, mais c’est de bonne guerre. Le web évolue et Google avec. Il est donc primordial pour les SEO d’adapter leurs stratégies en intégrant les nouvelles pratiques des internautes comme les réseaux sociaux.

  10. Bonjour à tous,

    Je suis globalement d’accord, à part sur un point : celui qui concerne le contenu. Les tests que nous avons fait sur un certain nombre de sites nous ont permis de démontrer que le contenu n’a presque plus aucune incidence aujourd’hui sur le strict plan du positionnement. On a par exemple positionné dans le Top 3 sur des expressions moyennement concurrentielles (CPC 3 à 6 €) des pages avec du contenu scrappé en japonais (et sans aucun lien avec la thématique visée) en jouant avec les autres facteurs.

    Amicalement,
    Florence.

  11. Complexe, chronophage, et j’ajouterai même traumatisant !! Avec les guidelines de google qui changent constamment on se demande si ce que l’on fait aujourd’hui ne sera pas punissable demain, mais une chose est sure, si on ne fait rien, nous n’avons aucune chance d’apparaitre dans les moteurs de recherche, le référencement dit « naturel » n’est donc pas aussi naturel qu’on peu le penser. Le gros hic étant qu’entre la page 2 de google et la page 250 il n’y a quasiement pas de différence, le trafic est nul…

  12. Plus que traumatisant, je dirai « épuisant »…ou plutôt « passionnant » ! Le référenceur est obligé de s’adapter, de s’éduquer et de tester tout au long de sa carrière afin d’être le plus efficace possible dans la conquête des SERP’s!

  13. Le référencement naturel reste si naturel ?… On peut clairement se poser la question :-)

    Accessoirement, ça veut dire qu’un apprenti blogueur ou webentrepreneur aura de plus en plus de mal à se faire sa place. Cela étant, il y en a encore quelques à prendre, il convient donc de se lancer rapidement !

    De plus, selon la nature du site, le trafic par GG & co n’est pas forcément à considérer comme étant le plus important. Je pense en particulier aux blogs : entre les commentaires sur des blogs liés, les articles invités et les réseaux sociaux, il y a de quoi faire. Et cela travaille de façon indirect la place dans les SERP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>