Best Of Facebook — 18 avril 2012 — 17 commentaires
Pourquoi Facebook est voué à sa perte? (ou pas…)

Facebook est une réussite totale. A ce titre, là où Google est plutôt considéré comme un « simple outil » par les internautes lambda, Facebook est devenu « The place to be » pour toutes personnes physiques et morales. Dans une forme incroyable, le réseau social vient d’effectuer le rachat d’Instagram et se prépare pour sa prochaine entrée en Bourse.

Malgré tout, Facebook cumule depuis son lancement de nombreuses critiques et, étonnamment, ce sont souvent les mêmes qui reviennent années après années. Alors : Non le réseau social ne s’arrêtera pas demain. Non Facebook ne va pas mal. Non ces critiques ne présentent pas, à l’instant présent, une véritable menace. Mais…

Et si le premier réseau social venait à s’arrêter ? Voici les 6 critiques fortes et/ou récurrentes qui pourraient faire que Facebook vienne à s’éteindre :

Violation de Brevet

A ce titre, Yahoo a, notamment, récemment accusé le réseau social de violer ses brevets sur la publicité et la protection de la vie privée (ce dernier les utilisant sans son autorisation). Yahoo va même jusqu’à indiquer que le modèle de Facebook est clairement basé sur le sien. Cependant, depuis le début de cette affaire, Facebook a renversé la tendance en accusant à son tour Yahoo de violer 10 de ses brevets. Pour rappel, les deux acteurs sont partenaires depuis fin 2009. On peut alors se questionner sur la possibilité de voir d’autres partenaires de Facebook appliquer les mêmes critiques…

Atteinte à la vie privée

Les plaintes se multiplient jour après jour concernant les atteintes à la vie privée exécutées par Facebook. Un étudiant est d’ailleurs allé jusqu’à lancer sa propre association « Europe versus Facebook » pour défendre sa cause. La CNIL Irlandaise avait rétorqué qu’elle trouverait une solution d’ici la fin du mois d’avril. L’association est actuellement en plein processus pour saisir la commission européenne…

Evolution non-participative

Le fait que Facebook ne demande pas l’avis des utilisateurs pour faire évoluer son site est une critique récurrente depuis les débuts du réseau social. Les plus récentes critiques provenant du passage récent à la Timeline. Des commentaires violents s’étendent sur les blogs, sur Twitter et sur le réseau social lui-même à travers de nombreux groupes et fanpages !

Les produits de substitution

Il existe de plus en plus de réseaux de substitution à Facebook. Ce ne sont pas les mêmes : Ils sont plutôt « micro-blogging », cloud ou autres… Mais le développement des Twitter, Foursquare et Google+ prouvent que le monopole de Facebook peut être chamboulé.

Une plateforme difficile pour les annonceurs

Là où le CTR de Google Adwords varie entre 2 et 5%, celui de Facebook est situé entre 0.01% et 0.05%. Bien sûr, on peut tempérer cette observation par le fait que le CPC moyen reste, sur Facebook, de 0,25 euros et passe à 0,49 sur Google. Les publicités Facebook ne sont en effet pas encore au maximum de leurs optimisations. Un frein de plus pour la réalisation de campagne sur Facebook en sachant que le réseau social est plus considéré comme un « loisir » par les internautes contrairement à Google qui est considéré comme un lieu de « recherche ». La sensibilité des internautes n’est donc pas du tout la même. Ils sont donc moins à même de recevoir favorablement de la publicité…

Les exemples qui fâchent

Le problème des réseaux sociaux : c’est qu’ils se multiplient à toute vitesse… et s’éteignent aussi rapidement. Lorsque l’on parle d’échec, on ne peut s’empêcher de penser à Myspace. D’abord réseau social puis réseau musical, Myspace a fait office de multiples railleries jusqu’à aujourd’hui. Celui-ci est d’ailleurs en bien mauvaise santé financière. Alors : que pensez de Facebook, notamment lorsque l’on sait que certaines critiques se basent sur le fait que le réseau social ressemble de plus en plus… à Myspace lui-même ?

Articles similaires

L'auteur

Yoann Gilfriche

Dans le marketing depuis le début de mes études, je me suis tourné vers l'international puis progressivement vers le web en général. J'ai appris progressivement les techniques de Search Engine Optimization, le Community Management et enfin le Search Engine Advertising en entreprise, en cours et de mon propre chef ! Je suis également un fervent adepte des jeux vidéos et de leurs marchés.

 

17 Commentaires

  1. sympa la démonstration…et ça me fait penser qu’effectivement, des plaintes n’y feront peut-être pas grand chose, mais l’emergence de petit reseaux sociaux un peu plus spécialisés pourrait facilement renverser le géant …

  2. Le mot de la fin est ce qui me trotte dans la tête depuis un petit moment !

    Surtout que c’est une galère à utiliser professionnellement, là ou sur google+ les pages administrations et compagnies sont juste très simple et intuitif d’emploi.

    Et je ne savais pas le ctr aussi faible sur FB, que cela en est risible !

  3. Merci pour cet article qui m’a permis de me détendre :)

    Sinon, c’est bien parce que cela reprend chaque point essentiel ou Facebook peut rencontrer des problèmes

    Antoon

  4. Aucun site, aucune entreprise n’est éternelle… Mais certaines des raisons invoquées ne sont pas les meilleures… Et inclure Gowalla (mort) et MySpace (quasi mort) dans les alternatives viables nest surprenant :)

    AMHA la vraie question qui se pose est la suivante : les utilisateurs resteront-ils sur une plateforme unique et centralisée ou utiliseront-ils une galaxie de services spécialisés ?

    Les stats de Foursquare et d’Instagram semblent indiquer que non, mais la simplicité et la praticité de Facebook en font une solution facile…

  5. Sa globalité, son omnipotence via l’Open Graph et les modules exportables, les opportunités offertes en matière de brand networking avec ses 850 millions de membres… Facebook est en effet bien encré dans le paysage des réseaux sociaux et même du web d’aujourd’hui.

    Si jamais tout cela devait s’écrouler, plus que Facebook seul ce serait un tas de service « enroulés » autour de la plateforme qui en pâtiraient.

    En ce qui concerne le web, quand on regarde les évolutions passées, je pense qu’on peut dire qu’il est bien difficile de faire des projections :P

  6. Merci Yohann pour cet article qui montre une fois encore que sur le web comme ailleurs, il vaut mieux éviter de poser tous ses oeufs ds le même panier. Utiliser FB et ses potentialités, mais ne pas trop en dépendre…

  7. Un titre accrocheur pour une plateforme en pleine croissance (notamment en Asie). Facebook est également de plus en plus utile pour les marques et les sites de vente en ligne. dans notre expèrience, les utilisateurs n’y recherchent pas un produit à acheter mais plus partager avec leurs amis ou avec la marque.

    • Et oui ! Pour l’instant Facebook reste assimilé à du loisir et non pas à une plateforme commerciale.

  8. Un article pertinent. En fait facebook est voué a  »manger sa propre queue » si elle ne change de stratégie de communication. Je veux dire que le social n’est ni informatique mais c’est surtout une question d’émotions.

  9. J’utilise beaucoup FB en matière de marketing. FB et Google adwords ne sont pas comparable. Sur Google Adwords tu capte le client quand il te cherche (toi, tes mots clés, ton produit…). Sur FB tu peux communiquer vers des gens qui ont un intérêt autour de ton univers et les retenir pas un bon community management. J’ai testé les deux sur de longues périodes. Sur les marché de niche avec possibilité de contenu editorial, FB est sans conteste meilleur. Le truc énervant, c’est les modifs fréquentes : FBML puis Iframe puis Timeline … et on refait tout encore une fois !

    • C’est sur qu’avec Facebook il faut savoir s’adapter :)

  10. Merci pour cet article intéressant, en effet on peut se poser la question de l’avenir de FB mais son potentiel reste a mon avis encore énorme avec le développement du web dans les pays émergents et avec des centaines de millions de nouveaux utilisateurs potentiels.

  11. Merci pour cet article. Je ne suis cependant pas d’avis que Facebook ait tant de souci à se faire que ça…
    On pourrait faire la même chose avec Google (données personnelles, système de classement des sites outdaté et facilement manipulable, etc.).

    D’autre part, la publicité sur Facebook n’est pas mauvaise, au contraire, elle n’est seulement pas adaptée à certains business models souvent ROIstes (ex : les affiliés…), ou très mal utilisée puisqu’il faut une couche marketing suffisamment sexy pour que Facebook soit efficace…. ce qui est relativement nouveau pour beaucoup d’acteurs de la vieille école. Y’a qu’à voir le nombre de réseaux de médias sans aucune valeur ajoutée par rapport à l’offre existante qui ont pu s’implanter sur le web, ils comptabilisent un nombre de fans relativement faible… ou achetés mais très peu engagés, donc inutiles.

    Quant aux autres réseaux sociaux, les copies ne recrutent pas car n’apportent rien de plus (G+), et les spécialisés ont une utilisation complètement différente, et ne le menacent pas, au contraire. Facebook n’a pas de concurrents direct inquiétant aujourd’hui…

    Facebook a de très beaux jours devant lui, sans aucun doute ;)

    • Vous avez tout à fait raison : on pourrait reprocher sensiblement la même chose à Google.

      Effectivement, la politique ROIste est (pour le moment) difficile à concilier à l’univers de Facebook.

      Et j’irai même plus loin (concernant l’avenir de Facebook) en disant que le grand nombre de critiques prouve aussi que l’intérêt reste grandissant pour la plateforme…

  12. Bon article, je pense que le talentueux Marc de Facebook aurait besoin de se faire taper sur les doigts !

  13. « Le fait que Facebook ne demande pas l’avis des utilisateurs pour faire évoluer son site est une critique récurrente depuis les débuts du réseau social. Les plus récentes critiques provenant du passage récent à la Timeline.  »

    Je trouve cela scandaleux…
    Quant à la vie privée, le problème vient surtout des données collectées…

  14. Sympa l’article il résume bien la situation actuelle. Facebook est loin d’être dos au mur, ils ont réussi le plus dur à un rythme incroyable. Cependant souvent à vouloir trop s’imposer il faut faire attention à ne pas griller des étapes qui peuvent parfois coûter cher. Je sens une certaine lassitude vis à vis de Facebook et Google cependant ils sont devenu tout simplement quasi incontournables dans la vie quotidienne.

    Il sera intéressant de voir comment Facebook répond aux attentes et critiques de son énorme communauté dans le futur.

 

Laisser un commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>