Best Of Monétisation — 11 janvier 2012 — 24 commentaires
Monétiser son blog comme un pro

Après avoir vu comment lancer son blog et faire sa promotion, nous allons maintenant étudier les différents moyens offerts aux blogueurs pour monétiser leurs contenus. Publicités contextuelles, programmes d’affiliation, articles sponsorisés, vente de liens… Quelles sont les meilleures solutions pour monétiser son blog ? Voici un tour d’horizon…

Les solutions pour monétiser un blog ou un site en général ne manquent pas et il est quelque fois difficile de démêler les dispositifs rapportant réellement de ceux monopolisant inutilement les espaces publicitaires.

D’un blog à l’autre les audiences peuvent être très différentes il est donc important de tester chacun des dispositifs pour se faire sa propre idée. Une période de test d’un mois peut être une bonne solution pour se rendre compte de leur rentabilité.

Plusieurs types de monétisation existent, certaines seront proportionnelles à vos visites (les liens contextuels, par exemple) et d’autres seront fixes quelque soit votre audience (les articles sponsorisés, la vente de liens…). Il est important de mixer ces deux types de monétisations pour obtenir de bons résultats.

Examinons maintenant les différentes solutions s’offrant aux blogueurs…

La publicité contextuelle…

Celle-ci sera sûrement le premier levier de monétisation auquel vous allez penser. Google avec ses Adsenses est le leader dans ce domaine, en quelques minutes vous pourrez ajouter des annonces contextuelles sur votre blog et gagner vos premiers euros.

Sachez que l’historique du site ainsi que sa thématique va influencer le CPC auquel vous pourrez prétendre. Les thématiques ayant des CPC élevés sur Adwords seront en toute logique les plus lucratives. Ne vous fiez pas aux CPC de début de campagne pour estimer vos futurs revenus. En effet, au fil des mois et des années, vous verrez votre CPC progresser en fonction de l’historique et du type d’audience de votre blog.

L’avantage de cette solution, outre l’installation très simple et la pertinence des annonces affichées sur votre site. Si la pertinence ne vous convient pas malgré tout, vous avez la possibilité de bannir certains annonceurs.

En parallèle à Adsense, vous pouvez également opter pour Yahoo Search Marketing qui, sur certaines thématiques, peut être plus rémunérateur.

Toujours en publicité contextuelle, il existe des régies ajoutant des liens automatiquement sur certains mots-clés de vos articles. A leur survol des publicités relatives aux termes s’afficheront. Voici quelques exemples de régies de ce type : Infolinks, ClickInText ou encore Snap.

Après avoir testé Infolinks durant plusieurs mois, j’ai été relativement déçu de la rémunération et de la pertinence des annonces affichées. A vous de tester sur votre thématique pour voir si les résultats sont plus concluants.

Exemple : les bannières que vous voyez au dessus du titre ou en dessous des boutons de partage en fin d’article sont gérées via la régie Google Adsense.

L’affiliation…

Pour rappel l’affiliation met en relation les éditeurs de sites et les entreprises souhaitant faire la promotion de leurs offres. Les premiers, appelés également affiliés, seront rémunérés à chaque vente ou inscription apportée aux entreprises. Ces dernières fourniront des bannières et autres éléments pour la promotion de leurs services et ou produits.

Bien maitrisée, cette source de monétisation pourra être beaucoup plus performante que la publicité contextuelle.

L’idéal est de trouver des programmes d’affiliation pour des services gratuits adaptés à votre audience : une inscription à un évènement, à une newsletter ou encore un formulaire de devis / contact à remplir. Ce seront généralement ces programmes qui vous permettront de faire le plus de revenus.

Pour s’inscrire à un programme d’affiliation, deux possibilités s’offrent à vous : passer par une plateforme d’affiliation qui ferra le relais entre vous et les annonceurs ou être en direct avec ces derniers.

La première solution a l’avantage de regrouper plusieurs programmes dans une même interface. Vous pourrez ainsi cumuler les revenus afin d’atteindre plus rapidement le montant minimum pour être payé (généralement 50€). Voici quelques exemples de plateformes : Tradedoubler, Affilinet, NetAffiliation, Zanox ou encore PublicIdees !

Quelque fois, certaines entreprises proposent leurs programmes d’affiliation directement sur leurs sites. Si ces dernières proposent des produits et services en affinité avec votre audience, il pourra être intéressant de s’inscrire à leur programme malgré tout, même si le montant minimum sera plus long à atteindre.

Une fois que vous aurez sélectionné les programmes les plus pertinents et que vous vous y serez inscrit, il vous faudra mettre en place les liens d’affiliation sur votre site.

D’une façon générale, les bannières ne sont pas efficaces en affiliation, mieux vaut laisser les emplacements publicitaires aux publicités rémunérées aux clics ou à l’affichage.

Ce qui fonctionne, par contre, est la présentation de l’offre via un article,  via un emailing sur votre base d’abonnés ou encore via les réseaux sociaux du blog (En complément : Promotion de son blog via les réseaux sociaux). Tester différents messages et techniques de promotion afin de garder uniquement les plus performants.

“C’est en forgeant qu’on devient forgeront” et c’est en testant différentes intégrations et messages que l’on devient top affilié 🙂 L’expérience vous aidera à tirer partie au mieux de votre audience via l’affiliation. A vous de jouer…

Exemple : l’article et la popup sur le salon e-commerce référent au programme d’affiliation du salon.

La vente de liens…

La vente de liens c’est le mal selon Google, mais cela rapporte des revenus récurrents non corrélés à l’audience alors à vous de voir si vous souhaitez tester ou non. A partir du moment où vous accepterez de mettre en place un lien, vous serez rémunéré chaque mois pour ce dernier. La rémunération variera en fonction des critères essentiellement liés au référencement : pagerank, nombre de pages indexées, alexa rank… Les critères varient d’une régie à l’autre, n’hésitez pas à en tester plusieurs avant de faire votre choix.

Les trois principaux acteurs de ce marché sont : Linklift, Teliad et TextLinkAds (TLA pour les intimes).

Les articles et vidéos sponsorisés…

Certains annonceurs souhaitent obtenir de la visibilité sur les blogs soit via un post présentant leur site ou leur dernière campagne soit via une vidéo. Plusieurs services proposent de faire le relais entre annonceur et blogueurs via des articles et vidéos sponsorisés.

En voici quelques exemples : Ebuzzing, Adrider, Blogbang, Buzzea, Buzz paradise ou encore Go viral.

La rémunération sera fixe pour les articles sponsorisés et à la visualisation pour les vidéos sponsorisés. Elle dépendra également de la notoriété de votre blog. La rémunération d’un article sponsorisé pourra commencer à 30/50€ pour un jeune blog sans grande audience pour atteindre les 1000€ pour certains blogueurs influents (Presse Citron et autres). Entre ces deux extrêmes, une multitude de rémunérations existe selon l’audience du blog et les qualités de négociations du blogueurs : 100, 150, 200, 300€…

Pour les vidéos sponsorisées, on tourne généralement entre 0,03 et 0,06€ par visualisation. Autant dire qu’il vous faudra un certain nombre de visualisations avant de tirer des revenus intéressants. Les vidéos sont plus souvent là pour faire joli sur un blog ou compléter un espace dans la sidebare que pour tirer de réels revenus. Néanmoins si vous souhaitez intégrer les vidéos sponsorisées à votre mix monétisation, mieux vaudra rédiger un post au sujet de la vidéo en intégrant cette dernière ou encore placer l’encart vidéo juste au dessus du titre de l’article à un endroit où les visiteurs ne pourront pas passer à coté.

Voici trois conseils concernant ce levier de monétisation :

  • Choisissez bien les campagnes que vous allez relayer, n’accepter pas tout les articles que l’on vous propose. Mettez vous à la place de votre lecteur, choisissez des sujets qui pourront l’intéresser;
  • Ne multiplier par les articles sponsorisés : pas plus d’un ou deux par mois au risque de faire fuir vos lecteurs les plus fidèles ;
  • Réactualiser le prix d’une publication régulièrement en fonction de votre audience. Si votre trafic augmente, il est normal que votre rémunération augmente également. Les plateformes d’articles sponsorisés vous demandent à l’inscription des informations sur votre blog (trafic, nombre de publication…), mettez à jour régulièrement ces dernières afin que les régies vous proposent un prix adapté.

Les régies au CPM*…

*CPM : Coût pour mille (affichages)

Nous avons commencé cet article avec les liens contextuels et leur système de rémunération au coût par clic (CPC). En parallèle, il existe des régies vous proposant une rémunération au CPM. Cette solution a l’avantage de vous permettre d’avoir un revenu plus ou moins fixe. Si votre blog fait un trafic important cela peut rapidement devenir intéressant.

Néanmoins lorsqu’une régie vous propose une rémunération au CPM, vérifiez toujours votre ecpm sur Adsense afin de voir si cela vaut le coût ou non. Quelque fois malgré la rémunération au clic et non à l’affichage Adsense peut obtenir de meilleures performances comparé à une régie au CPM.

Ne perdez pas de temps avec cette solution de monétisation si votre blog ne fait pas un minimum de trafic. Généralement se seront ces régies qui viendront vous démarcher et non l’inverse. Soyez patient et travaillez la visibilité de votre blog afin d’attirer ces dernières.

Les campagnes d’emailing…

Se constituer une base emailing peut prendre du temps, mais une fois fait, cela peut améliorer la monétisation de votre blog.

1ère étape : se constituer une base d’inscrits…

C’est sûrement l’étape la plus longue et la plus difficile. Il va vous falloir récolter les emails de vos visiteurs afin de vous constituer une base pour une future monétisation. Pour être exploitable, cette base devra être optin. Pensez donc à ajouter un champ “j’accepte de recevoir des offres partenaires” dans votre formulaire d’inscription. Si possible ajouter également quelques champs pour qualifier vos inscriptions (prénom, nom, civilité…), plus votre base sera qualifiée plus vous pourrez en tirer des revenus par la suite.

Voici quelques méthodes pour constituer votre base :

  • Ajouter un formulaire d’inscription à la fin de vos articles;
  • Créer une page abonnement en précisant les avantages de l’inscription (ne pas louper un article, recevoir des informations exclusives…);
  • Publier un article pour présenter votre newsletter;
  • Mettre en place des partenariats avec des sites à thématique connexe. Le site présentera votre newsletter en complément à la sienne et inversement vous présenterez sa newsletter en complément à la votre. Cette méthode est aussi appelée co-régistration…

Une fois que vous aurez récolté un minimum d’abonnés, vous pourrez passer à la seconde étape.

2éme étape : monétiser sa base d’inscrits…

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour monétiser votre base d’inscrits. Vous pouvez démarcher des annonceurs ayant une activité connexe au sujet de votre blog et leur proposer un espace dans votre newsletter ou encore relayer un programme d’affiliation et être rémunéré aux transformations.

Dans tous les cas, l’important est de bien sélectionner les partenaires (annonceurs ou programmes d’affiliation) afin que leurs offres soit le plus en adéquation possible avec les attentes de vos lecteurs.

Vous devrez également faire attention à la fréquence d’envoi de ce type d’emailing, n’en abusez pas sous peine de voir vos abonnés partir. Il vous faudra trouver un juste milieu, l’expérience vous y aidera.

Vendre ses services et produits…

La dernière technique de monétisation d’un blog est de commercialiser sur ce dernier vos produits et services. Si vous arrivez à proposer un service adapté à la thématique de votre blog et à votre audience, celui-ci pourra être une source de monétisation importante.

Commençons par l’exemple de Webmarketing & co’m, voici certains services contribuant à la monétisation du blog :

Nous n’en faisons pas, mais la publication d’Ebooks et leur monétisation via leurs ventes directes ou via des liens d’affiliation présents dans ces derniers peut également générer des revenus pour un blog.

En fonction de la thématique de votre blog, les produits et services devront être adaptés. Mettez vous à la place de vos lecteurs et trouvez des offres dont ils ont besoin. N’hésitez pas à faire des sondages sur votre blog ou vos réseaux sociaux pour recueillir leur avis. Répondre à un besoin de votre audience pourra non seulement vous apporter des visites mais en plus générer des revenus.

La commercialisation en direct de vos espaces publicitaires (emailing, articles sponsorisés, publication sur les réseaux sociaux, bannières…) peut également être proposé en direct sur votre site. En supprimant les intermédiaires, vous pourrez améliorer votre marge sur ces prestations. Des services comme FuzzAgent peuvent vous y aider.

Proposition de mix monétisation…

Nous avons fait plus ou moins le tour des différentes solutions de monétisation. Il ne vous reste plus qu’à trouver le mix idéal, adapté à votre audience et vous permettant de toucher un maximum de revenu.

Le mieux est de tester ces différents services et de ne garder que les plus rentables. Pour commencer, voici un exemple de mix monétisation que vous pourrez appliquer au démarrage de votre blog :

  • Adsense : intégration de bannière à certains emplacement clé : haut de votre sidebare, début et fin d’article…;
  • Articles sponsorisés avec les régies citées plus haut : un article par mois maximum;
  • Sélection d’un programme d’affiliation parfaitement adapté à votre audience et test de plusieurs intégration : bannières, article recommandant le service et mentions sur les réseaux sociaux de votre blog;

Tout est ensuite une histoire de dosage en fonction de votre audience et de votre thématique.

Pour conclure…

A moins que votre blog se positionne sur une niche à fort revenu (mots-clés chers en Adwords / Adsense, audience à fort CPM…), il vous faudra générer un certain volume de visites avant d’avoir des revenus intéressants.

Ces visites s’obtiendront de façon naturelle en rédigeant des posts intéressants et en faisant la promotion de votre blog (pour cette partie, suivez les conseils des autres articles de ce dossier). Il n’y a pas de recettes miracles malgré ce qu’on peut lire ou voir sur certains sites. Néanmoins en appliquant les bons dispositifs et en faisant régulièrement la promotion de votre blog pour accroître son trafic, vous devriez arriver à tirer des revenus non négligeables.

Une chose doit être bien gardée en tête : ne lancer pas un blog pour faire de l’argent, si vous avez une passion partagez là et la monétisation se ferra par la suite.

Et vous, quelles sont vos techniques de monétisation préférées ? Arrivez-vous à tirer un revenu intéressant de votre blog ?

A lire en complément : Comment exploser les revenus et les visites de son site en s’appuyant sur la loi de Pareto.

Comment lancer son premier blog :

A lire sur le sujet :

Réussir son blog professionnel : Affirmez votre présence en ligne et maîtrisez votre communication : des choix stratégiques à la gestion quotidienne, toutes les clés pour bloguer efficacement en toute sérénité ! Définissez votre stratégie de communication. Adaptez vos choix techniques en conséquence. Attirez clients et recruteurs en partageant votre expertise, renforcez votre identité ou communiquez avec vos collaborateurs. Animez votre blog en échangeant avec vos lecteurs via les commentaires… Commander sur Amazon.

A redécouvrir : Un oeil sur la blogosphère, série d’interviews de blogueurs réalisée en 2009…

oeil blogosphere Eric Dupin Philippe Lagane gonzague dambricourt gregory pouy henri labarre vanina delobelle vincent abry thierry debarnot jf-ruiz-mini anne papilles pupilles mercotte yangiz damien-paques thoma-daneau oeil blogosphere
//Cliquez sur le portrait pour voir l’interview//

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


24 Commentaires

  1. Article intéressant, mais il serait bien de recentrer le débat autour du trafic. Le point central de tous les points que vous citez, c’est le trafic.

    Beaucoup de blogs pro font des volumes de visites très faibles, à quoi bon polluer son site Internet avec des encarts Google Adsense pour 0,30€ par jour ? S’agissant de Yahoo en alternative, vous omettez d’indiquer les conditions d’entrée, à savoir qu’il faut un trafic de masse pour faire partie du club.

    Ce problème s’applique plus ou moins à tous les leviers que vous indiquez…

    • Bonjour Julien, le sujet du trafic est abordé dans les autres articles du dossier (cf. les liens en fin de post). Sinon effectivement certains leviers nécessitent du trafic mais ce n’est pas le cas de tous : l’affiliation bien ciblée peut fonctionner sans gros trafic, les articles sponsorisés également. La vente de lien n’est pas corrélée au trafic mais au référencement du site… Il ne faut donc pas mettre tout dans le même panier. Bonne journée 🙂

  2. Je dois avouer que cet article m’a donné envie de tenter quelques un de tes conseils sur mon blog. Il est vrai qu’il est tout jeune mais bon ça reste à voir. En tout cas merci pour tous ces conseils.

    • Bonjour, n’hésites pas à nous donner tes retours 🙂

  3. Excellent article qui fournit des tas de conseils sur l’affiliation. Et les articles connexes ou en compléments sont aussi riches et intéressants que l’article initial. Votre site est à recommander aux débutants passionnés car vous donnez des conseils pratiques utiles.

    • Merci pour tes remarques 🙂

  4. La part du CA amené à l’agence via le blog représenterait quelle proportion du CA total de l’agence?

  5. Article très complet et instructif! c’est vrais que c’est en testant différente manière de monétiser son blog que l’on trouve le « business modèle idéale ». Pour ma part je monétise uniquement avec l’affiliation.Le top dans l’affiliation étant les produits à abonnement ou à forte commissions.

  6. Pour le CPM, cela fonctionne surtout pour les site under, slide in & popups, et il y a le cpping limité qui va avec (sauf si on veut ruiner son blog en le transformant en sapin de noel, bien sûr).
    Pour les bannières, mis à Part quelques régies comme criteo et ad6media c’est souvent l’eCPM ou le CPC qui prédomine le secteur.
    Sinon tu as oublié les solutions de nanopaiement possibles pour accéder à un espace privé, comme teads (ou paypal). 😉
    Très bon article anyway.

  7. Très bon article.

    Il y a des bonnes pistes pour monétiser son site. Cela donne envie de suivre ces conseils. Par contre, certains leviers ne sont pas accessibles aux petits sites comme l’affiliation.

  8. Qu’est-ce qu’un gros trafic? Quelques centaines de visiteurs quotidiens, quelques milliers, dizaines de milliers?

    • Bonjour Béotien,

      Cela dépend de quelle type de site tu a.
      Si tu ne monétise avec une régie publicitaire du type AdSence il te faut des milliers de visiteurs pour que ce soit rentable.
      Si tu a un blog spécialiser dans une niche et que tu le monétise avec l’affiliation, ton propre produit numérique, ou avec un espace membre payant, moins de 600 visiteurs par jour te font vivre.

      Amicalement,
      Laurent

  9. Bonjour. Je découvre votre (joli) site et la mine d’informations qu’il contient. Votre article sur les différentes façons de monétiser son blog est très clair et très utile pour le blogueur débutant que je suis.

    Sur mon site web qui traite du Japon, pays où j’ai choisi de m’expatrier, j’ai opté pour une monétisation avec quelques liens affiliés sous forme de bannières (je note effectivement que le bandeau affilié fonctionne moins bien qu’un lien correctement placé dans un post).

    Petite question à ce propos : faut-il ou non raccourcir les URLs de ses liens affiliés (de sorte à masquer l’URL du programme d’affiliation) ?

    • Bonjour, je n’ai pas de statistiques précises à ce sujet mais d’après les différentes sources que je lis, mieux vaut camoufler les liens d’affiliation. Tu as des plugins qui te permettent davoir tes propres URL raccourci avec ton nom de domaine ça me paraît l’idéal ! Bonne journée 🙂

  10. Salut Thomas

    Monétiser ça veut tout dire et rien dire. Même avec 70€ d’Adsense ou de commissions Amazon par mois, un site est monétisé. Ouéééééé…. Super … Mais on va pas aller bien loin avec ça, on doit même arriver à faire mieux en faisant la manche dans le métro ou au feu rouge juste en 2 jours.
    Pour moi, la présentation du sujet est biaisée. Le vrai sujet serait pour moi non pas une liste de moyens de monétisation (que l’on trouve sur tous les sites de blogging) mais plutot quelque chose comme « comment dépasser 500, 1000, 1500… euros de revenus mensuels ». Parce que toutes les solutions de CPC, CPM, Lead, Affiliation, Liens sponso ou vente de produits ne fonctionneront JAMAIS si vous ne savez pas créer du trafic QUALIFIE sur votre site. La création de trafic est un préalable à TOUT.
    Et selon votre trafic (visiteurs occasionnels, visiteurs fidèles, visiteurs qui viennent 12 fois par jour …) la stratégie de monétisation sera très différente.
    Pour moi, « Comment monétiser son site » ça passe d’abord par les sujets :
    – Comment vais-je créer du trafic sur mon site
    – Comment vais-je faire croitre le trafic sur mon site
    – Quel est la structure de mon audience (comportement, pages vues par visiteurs, affluents, pages de sortie, quelle est leur géolocalisation, quel est leur équipement, etc …) qui va nous permettre de CONNAITRE nos futurs clients. Ben oui, selon qu’ils ont 20 ou 45 ans, que ce sont des hommes ou des femmes, qu’ils soient fauchés ou plutôt aisés, etc etc … on ne va pas leur proposer la même chose.

    Maxihicham

  11. Bonjour,
    J’aimerai monetiser mon blog via une technique particuliere, pouvez vous m’aider ?
    Mon blog redirige des liens vers des grands sites de e-commerce, j’aimerai savoir comment monetiser ses redirections et ainsi toucher une commission pour chaque achat effectué grace a ce lien ? Vente de liens ?
    Merci a vous !

    • Tu peux tout simplement d’inscrire à des programmes d’affiliation et remplacer les liens classiques par des liens affiliés pour toucher les commissions sur les ventes.

    • Merci de la reponse.
      En fait les liens d’affiliation propose des produits « generaux » comment faire pour etre affilié sur un produit specifique, choisis pas nous meme ?

    • Normalement c’est possible via les plate-forme d’affiliation, généralement tu as juste un tag à mettre à la fin de ton URL. Je ne peux pas t’en dire plus, il faut te renseigner auprès de la plateforme d’affiliation où tu es inscrit.

  12. Merci de votre aide, je vais me renseigner !

  13. Bonjour Sylvain,

    Pur ma part, je monétise essentiellement mes blogs avec l’affiliation rentable et la création de mes propres produits.

    Amitiés,

    Alexandre

  14. Hello,
    très bon article sur la monétisation d’un site. Je me permets d’y ajouter le mien, qui, je pense va compléter tes conseils et sera apprécié par les lecteurs. ( http://www.demarretonaventure.com/8-le-guide-ultime-de-monetisation-dun-site/ )

    Bonne continuation

  15. Une question idiote : y a-t-il encore des gens qui font des sites web de qualité… pour le plaisir, et non pour gagner du fric ?

  16. Bonjour et merci pour les précieux conseils.Je viens de créer mon blog keepstrong1 j’y ai posté 10 articles, cependant ,quand je veux avoir accès à adsens depuis mon blog on me dit que adsens n’est pas compatible avec le site.Que dois-je faire ?sachant que je ne veux pas habituer mes visiteurs au gratis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *