Best Of Editorial Web — 04 octobre 2011 — 14 commentaires
Le marketing sera au contenu, ou ne sera pas!

Comment assurer un positionnement durable sur internet malgré l’explosion de la concurrence? Comment améliorer considérablement vos taux de conversion en lisant dans les pensées de vos visiteurs? La réponse se situe du côté du marketing… et du contenu. En fait: du marketing de contenu…

Lisez cet article, et vous comprendrez comment augmenter votre visibilité, booster vos taux de conversion et obtenir de vrais résultats sur les médias en ligne. Avec peu de moyens. Mais beaucoup de contenus pertinents, variés et qualifiés.

Le marketing au secours du contenu, ou vice versa?

Il est certain, que dans les les mois à venir, il va falloir oser rassembler les efforts du marketing et ceux de la communication Web ou, à tout le moins, les tâches de production de contenu en ligne si l’on veut pas seulement maintenir le cap sur la vague du Web 3.0 de plus en plus social.

Et même si ces conseils vous paraissent évidents, rien de tel que de rappeler les bons principes et bonnes pratiques de l’e-marketing pour faire votre petit bilan…

Votre site Internet

Internet a pris suffisamment de maturité pour oser la simplicité et l’efficacité. Optez pour un vitrine en ligne sobre, simple, conviviale surtout. L’important c’est de muscler votre présence en ligne par votre communication : par la valeur ajoutée des contenus que vous publiez, par la qualité du service d’information que vous prodiguez sur votre catalogue de produits ou votre offre de services.

Votre stratégie de marketing en ligne commence par là, par un site Internet relevant et utile, utilisable et rassurant. Mais votre stratégie de marketing dépasse de loin cette interface où la communication est altérée par la technique, la technologie et le manque de réactivité immédiate.

Des faiblesses que seule une ubiquité en ligne, véritablement relationnelle et orientée utilisateur pourra compenser. Les autres canaux où entretenir cette présence en ligne sont nombreux. E-mailing, référencement naturel et payant, blogging et médias sociaux… Quelques lignes sur ces différents leviers.

Vos campagnes e-mail

L’e-mail est un moyen peu coûteux sinon de booster vos taux de conversion purs, au moins de fidéliser une clientèle et de maintenir la relation et la communication avec des audiences qualifiées.

Mettez en place une véritable stratégie de communication par e-mail pour vos campagnes au sein de votre entreprise. Standardisez vos pratiques, vos formats et votre communication. Concevez deux ou trois modèles d’e-mails selon que vous souhaitez faire passer un ou plusieurs messages. Testez-les. Mesurez vos résultats. Utilisez Mailchimp ou tout autre service du genre. C’est gratuit, efficace, convivial. Et ça marche.

Utilisez votre site Internet comme levier pour récolter des adresses e-mail qualifiées. Périodiquement, lancez une communication où vous proposez des offres et promotions exclusives à vos listes de distribution.

Segmentez vos listes de distribution et développez des stratégies d’atteinte nichées. Comparez les taux d’ouverture, de clic, et tirez les conclusions. comme un moyen relativement simple et peu coûteux à construire un fort sentiment de communauté au sein de votre clientèle.

Variez les contenus entre vos listes de distribution. Cette variation peut être opérée au niveau de la périodicité, des volumes et des types de contenu. Essayez par exemple, pour des contenus à haut taux de rafraîchissement, de prévoir leur publication sur un canal mobile, avec un site mobile dédié comme relais.

Un espace de discussion

Utilisez un forum (Facebook assurément !) pour entrer en relation de manière conviviale avec vos clients et prospects. Osez la conversation. Déserrez la cravate et causez-leur de ce qu’ils veulent entendre. Soyez vrais, soyez présents, à l’écoute et offrez-leur de l’expérience, de l’émotion, pour encourager l’identification avec votre marque.

Ne bloquez pas la spontanéité de vos membres ou fans. Modérez certes le dialogue mais accueillez la critique. Récompensez vos fidèles, une fois de plus, avec des offres et des promotions exclusives. Remerciez-les de jeur engagement. Et osez l’humour.

Un blog

Mettre en place un blog corporate peut s’avérer, au final, plus rentable et gratifiant que les efforts qu’une telle entreprise semble, en amont, solliciter. Certes, un blog est un véritable projet éditorial, avec une ligne éditoriale, des objectifs de positionnement, une architecture de l’information, etc.

Pour autant que vous y publiez régulièrement, dans un langage simple, proche de vos lecteurs, des contenus pertinents, originaux, et – on y revient toujours – utiles, vous donnez à vos abonnés toutes les raisons de revenir vous lire et s’engager plus avant avec votre marque.

Du référencement payant

Le référencement payant est l’un des seuls canaux publicitaires en ligne dont vous pouvez maîtriser l’efficacité, la rentabilité et les résultats. Opérez une véritable stratégie SEM, même avec des investissements minimes.

Toute place que vous laissez entièrement libre sera occupée, très vite, par la concurrence. Cependant, le référencement payant n’est pas une fin en soi. Comme le disait un gourou US en marketing web : jamais, dans une bibliothèque, on n’interpellera le ou la responsable en ces termes : « Livre, marketing, Internet». On dira davantage : « Je viens de créer ma boutique en ligne, je cherche un ouvrage assez vulgarisé et compact sur des conseils et méthodes pour vendre sur Internet». Ce ne seront donc pas quelques mots clés qui scelleront votre choix définitif pour tel ou tel bouquin.

Conclusion? Le contenu est R.O.I.

Seule une véritable stratégie de contenus optimisés (destinés à distiller une véritable expérience de la marque, une relation sincère entre l’annonceur et ses audiences) pourra satisfaire l’utilisateur et améliorer votre conversion pour, au final, vous aider à rentabiliser vos investissements. Les experts de mon acabit le clament et l’évangélisent depuis des années: le contenu est R.O.I.

Articles recommandés

L'auteur

Muriel Vandermeulen

Je pratique, le marketing et la stratégie de contenu depuis plus de 20 ans. Je prône un Web utile, attrayant et durable grâce notamment à une meilleure gouvernance éditoriale. J'ai fondé et je co-dirige Wearethewords, agence éditoriale interactive située à Bruxelles et Paris. Des groupes de presse (Le Monde, L’Avenir.net, … ), grands comptes (Fnac, CDC, Unilever, Toyota), ou encore de hautes écoles et ministères belges et français font appel à nous pour concevoir, appliquer et maximiser leurs stratégies éditoriales à des fins diverses: lead gen., lead nurturing, SEO, notoriété, conversion, ...

 


14 Commentaires

  1. Bonjour Muriel,

    il est vrai que le contenu est roi, l’internaute recherche de l’information en permanence, avec Google et le référencement naturel avoir une multitude d’articles sur son site ou son blog permet des visites régulières et gratuites.

    Peaufiner son site, avoir un espace client, un espace de réclamation, une boîte de contact et d’autres atouts pour le site sont un avantage certain pour le marketing.

    Pour ma part je préfère le blog car bien plus faciles à maîtriser qu’un site, je pense que certains entrepreneurs du Web se reconnaîtront dans cette facilité d’utilisation.

    À bientôt
    Éric ;-)

  2. Je pense qu’un forum dans un site est plus porteur que d’utiliser Facebook. Seulement voilà Facebook regorge d’internautes dont on peut échanger avec eux. Ce qui compte surtout au delà du contenu, c’est le produit que l’on vend. Cela dit, pour tout mettre en place ses opérations, il faut beaucoup du temps et une stratégie suivi d’une organisation bien huilée.

  3. Tout à fait d’accord, le contenu est important pour l’internaute qui trouve des informations pertinentes que ce soit sous forme de blog, réseaux sociaux…
    C’est aussi bon pour les moteurs de recherche car ils l’adorent.

  4. merci à tous: il va de soi que vous prêchez une convaincue, que dis-je : une convertie.

  5. bonjour,

    il est vrai qu’aujourd’hui nous pouvons se poser la question d’utiliser faccebook, à la place d’un forum traditionnel, de notre coté nous nous posons vraiment la question, la problematique est d’assurer le même niveau de qualité de service, notamment au niveau du support technique, à voir si avec facebook le support technique peut être assuré… surtout dans le domaine technique que sont les API

  6. Chouette article merci beaucoup !

    Cela m’a aussi fait penser à un échange avec quelques amis sur l’opportunité d’adosser différents types de contenus les uns aux autres pour qu’ils s’enrichissent : par exemple, un outil en ligne développé par l’un avec l’accompagnement et les formations d’un autre.

    Le petit brin d’humour est assuré en tout cas avec votre ‘site Internet relevant et utile’ hihi :)

  7. Excellent article, merci : depuis le temps que je l’dis, ça me fait plaisir de voir qu’il y a des adeptes ! Très bon choix de l’illustration et du titre.

    (Tu aurais pu insister encore plus sur le contenu et la valeur ajoutée qu’il doit fournir; pas la peine d’utiliser les réseaux sociaux, si c’est pour y fournir du contenu corporate que le lecteur/utilisateur/client/fans/abonnés/etc retrouve sur le site internet, la newsletter ou autre. )

  8. @ Camille: je vois très bien de quoi vous parlez oui. Une tactique très courante en stratégie de contenus, que je prône au quotidien. Quant à l’humour, il me semble nécessaire pour continuer d’évangéliser un web éditorial de qualité ;-)
    @ Valérie: Tu as raison. Mais (pour une fois) je voulais faire court. Et puis, je serine tellement mes lecteurs sur cette question (http://www.ecrirepourleweb.com/category/redaction-web) que là, je voulais montrer que je pouvais aussi être légère… ;-)

  9. Ce qui est très rassurant, c’est de voir la concordance entre les exigences liées à l’utilisateur et celles des moteurs de recherche. Elles sont techniquement et « philosophiquement » (fort logiquement) identiques !
    Je plussois donc à la rédaction de contenus intéressants, mis en place dans des parties « utilisateur-friendly » et qui apporte un véritable plus.

    D’excellents conseils qui n’ont jamais été autant d’actualité ;)

  10. @ objets: Cela va de soi, en effet. Il y a fort heureusement, un lien direct. Sinon, quelle dictature! C’est du reste ce que je tente d’expliquer au quotidien à nos clients: les exigences de Google et consorts (et donc les recos pour optimiser son référencement éditorial) ont pour motif d’améliorer l’expérience utilisateur et se fondent donc sur des critères d’ergonomie, de lisibilité.

  11. à une certaine époque le contenu pour exister et se financer à besoin du marketing, cette symbiose existe encore mais elle est moins visible et plus complexe, le marketing lui a toujours besoin du contenu mais le ciblage est nettement amélioré sur de nouveaux base de ciblage.

  12. Hello, très bon article! Tu rappelles à juste titre l’importance d’avoir un contenu de qualité. Cela est d’autant plus vrai que les modifications de Google vont de plus en plus dans ce sens (panda) et que les classements dans les moteurs de recherche dépendent de plus en plus de l’écho sur les réseaux sociaux (et pour cela il faut de très bons articles!).

    Le contenu de qualité est un excellent moyen en plus de générer des leads en B2B ainsi que des backlinks naturellement vers le site.

    A+

  13. Merci pour vos commentaires. Edifiant, n’est-ce pas, comme le marketing et le contenu, qui, hier encore, se traitaient comme chien et chat, se rapprochent et apprennent à s’apprivoiser.

  14. Magnifique article, exemples concrets, sujet pertinent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>