Best Of Référencement naturel — 07 juillet 2011 — 2 commentaires
David contre Goliath: Le SEO pour les petites entreprises (Partie 2)

Voici la seconde partie de la chronique sur le SEO pour les petites et moyennes entreprises, où nous allons aborder le sujet de l’optimisation de votre site web pour le SEO…

Avant de commencer, je vous invite à lire la première partie de cette chronique si ce n’est pas déjà fait.

Sur les sites d’emploi Québec, des dizaines et des dizaines de grosses entreprises sont à la recherche de spécialistes en optimisation de site web pour les moteurs de recherche. Si vous êtes une petite entreprise, vous n’avez pas nécessairement le budget pour engager un expert en SEO interne ou faire affaire avec une agence externe.

Il est possible, avec un minimum de curiosité et de savoir-faire, de faire ce travail soi-même. Avant de passer à l’étape de l’optimisation onsite, vous aurez bien entendu fait une recherche de mots-clés exhaustive, et effectué une analyse de la compétition, tel que mentionné dans le précédent article. Voici donc la suite du guide pour le référencement local d’une petite ou moyenne entreprise :

Partie 2 : L’optimisation onsite de votre site web

Si vous êtes propriétaire d’une petite entreprise, on vous a souvent dit que votre entreprise a besoin d’un site web afin d’atteindre un plus large public de clients potentiels. Posséder un site web pour votre entreprise n’est que le début: Si votre site n’est optimisé pour les moteurs de recherche, alors les clients potentiels ne sauront jamais que votre site existe. Si vous désirez générer plus de ventes sur votre site, vous aurez besoin de l’optimiser sur les moteurs de recherche.

Les statistiques : primordiales pour l’analyse du trafic de votre site

Installez Google Analytics et Google Webmaster Tools sur votre site. Ces deux outils sont d’une importance capitale pour recueillir et analyser une multitude de données sur le de votre site : Ils vous permettent de voir d’ou votre trafic provient et dans le cas du trafic organique de savoir grâce à quel mot clé un visiteur est arrivé sur votre site. Nous n’irons pas trop en détails sur Analytics et Webmaster Tools, mais il est très important de savoir bien maitriser ces outils, non seulement pour l’optimisation SEO mais aussi au niveau de la stratégie globale de votre site web.

Laissez Google Analytics recueillir des données pendant deux semaines avant de faire du SEO. Il vous permettra de recueillir des données pertinentes et de pouvoir travailler sur une base.

Mauvais design, mauvais SEO!

Évaluez le design visuel de votre site, pour voir si vous ne pourriez pas y faire des améliorations. Si votre site repousse les visiteurs, aucun effort en SEO ne vous aidera. Si le design de votre site laisse à désirer, inspirez vous de sites bien conçus dans votre niche. Prenez aussi le temps de vérifier la compatibilité de votre site avec les différentes versions de navigateurs. N’oubliez pas de vérifier sur PC et Mac.  Vous voudrez vous assurer que votre site se charge correctement et ne fera pas quitter prématurément vos clients potentiels.

Et nos mots clés dans tout ca?

C’est à cette étape que la recherche de mots clés commence à prendre de l’utilité. Vous devrez optimiser plusieurs éléments du code HTML en y insérant les mots clés que vous aurez sélectionnés afin que les moteurs de recherche donnent de la pertinence à votre site quand les gens chercheront pour cette expression dans les moteurs de recherche. Voici une liste  de quelques-uns des éléments les plus importants (si vous voulez plus de détails, référez-vous aux articles en bas de page) :

  • Mots clés présents dans votre balise titre (unique à chaque page);
  • Mots clés présents dans les titres H1 de chacune des pages;
  • Mots clés disposés sporadiquement dans le texte;
  • URLs optimisées avec vos mots clés et courtes;
  • Mots clés sur les alt tag des images pertinentes et leur nom de fichier.

Les meta descriptions sont les extraits de texte que les moteurs de recherche affichent pour décrire le site dans la page des résultats de recherche. Bien qu’ils n’aient aucune incidence sur le SEO, une bonne meta description aura tendance à faire augmenter le taux de clic sur le lien. Les moteurs de recherche modernes sont excellents dans l’analyse du texte de sites Web et sont en mesure d’afficher des extraits basés sur les requêtes des utilisateurs.

Vous devez décider si vous voulez compter sur l’algorithme ou créer votre propre meta description. Il est suggéré de faire votre propre meta description pour votre page d’accueil et de laisser les moteurs deviner le reste. Rappelez-vous le but de faire votre description est de convaincre les clients potentiels à cliquer sur votre lien dans la page des résultats de recherche. Soyez convaincant et utilisez vos mots clés.

Enfin, vous devez créer un fichier robots.txt pour votre site. Ce fichier est lu lors de l’indexation de votre site par les moteurs de recherche et leur spécifie quelles pages ils doivent indexer. Vous ne devriez pas faire indexer entre autres les pages qui contiennent du contenu dupliqué qui pourrait nuire à la notoriété de votre site auprès des moteurs de recherche. Si vous ne faites pas attention au contenu dupliqué, votre site pourrait être déclassé, moins souvent indexé ou même être désindexé.

Rendez-vous bientôt pour la troisième partie de la chronique, qui concernera l’optimisation offsite de votre site web.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Francis Bédard

Francis Bédard est analyste SEO pour NVI, une entreprise montréalaise spécialisée en referencement. Fondée en 2004, NVI est rapidement devenue la plus grande agence web spécialisée en SEO et médias sociaux au Canada, avec plus de 55 employés.

 


2 Commentaires

  1. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi lorsque tu dis qu’il est possible de faire le travail soi même. Je suis d’accord que le référencement n’est pas un domaine très technique comme peut l’être de la recherche en nucléaire par exemple. Mais par contre je pense que cela demande une connaissance du net, une culture générale, afin de réussir à bien comprendre les enjeux sur le net.

    Je ne dis pas que cela est impossible, mais je pense qu’en fonction des domaines et de la concurrence cela peut être compliqué. En tant que personne travaillant sur le net, on ne se rend pas compte car nous avons déjà une bonne culture du sujet et surtout un réseau. Pour le netlinking par exemple nous savons naturellement où aller chercher. Ce sera beaucoup plus compliqué pour une personne qui n’y connait rien.

    Ca ne veut pas dire que l’on ne peut pas apprendre et réussir, je dis juste que ce n’est pas toujours si évident. Mais avec du travail on peut très bien y arriver.

  2. Effectivement, vouloir faire soi même son référencement amène à des résultats aussi peu satisfaisants que si on voulait faire soi même son graphisme. Ce que j’ai fait, et maintenant je suis obligé de recourir à un vrai graphiste, qui va créer quelque chose de qualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *