Best Of Community management E-Publicité Facebook — 16 juin 2011 — 8 commentaires
Comment optimiser une campagne d’affichages sur Facebook ?

Avez-vous déjà lancé une campagne publicitaire sur Facebook ? Si oui vous devez savoir que deux principaux leviers d’optimisation existent. Le premier est la définition de la cible, mieux celle-ci sera définie plus vos campagnes seront performantes. Et le deuxième, la création et l’optimisation des bannières. On va s’intéresser aujourd’hui à ce dernier. Quels sont les techniques qui permettent d’obtenir les meilleurs retours ? Réponse ci-dessous…

Avant de commencer, il est utile de rappeler les différentes contraintes de ce type de campagnes. Ces dernières sont composées d’un titre, d’une image et d’un texte court. Le titre est limité à 25 caractères et le texte à 135 caractères. Autant dire qu’avec ces limites, vous pourrez vous inspirer des techniques d’optimisation des campagnes de liens sponsorisés car celles-ci sont assez similaires. L’image quant-à elle doit mesurer 110*80 pixels, vu le peu de place, cette dernière devra être simple et impactante pour attirer l’œil au milieu de la multitude d’informations présentes sur le réseau social.

Si vous n’avez jamais lancé de campagne Facebook, je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil à l’article « Comment lancer une campagne d’affichages sur Facebook ? » avant de passer à la suite.

Il est à noter que les conseils qui suivent sont des principes de bases qui devront être personnalisés en fonction du site à promouvoir, de la cible et des objectifs de campagne.

Conseils pour optimiser le texte d’une campagne Facebook…

Pour la partie textuelle de la campagne, vous pourrez utiliser les best practices liées aux campagnes de liens sponsorisés de type Adwords.

On utilisera, par exemple, les verbes d’actions. Les textes commençant par un verbe d’action du type : « Demandez un devis, Obtenez une réduction spéciale Facebook… » fonctionnent plutôt bien. Il faut ensuite avoir un texte impactant et simple à comprendre, le prospect ne souhaitant pas perdre de temps à lire le texte surtout lorsqu’il est entrain de regarder les messages sur son mur. Enfin, utiliser les expressions dans l’univers sémantique lié à votre produit pourra également améliorer les performances.

Conseils pour optimiser l’image d’une campagne Facebook…

L’image est le principal élément qui différencie une campagne Facebook d’une campagne Google Adwords. Certaines catégories d’images obtiennent des taux de conversion meilleurs, voici 3 types d’images ayant fait leurs preuves auprès des annonceurs (Source : SearchEngineLand).

Images de femmes heureuses et souriantes : combien de fois avez-vous vu une publicité montrant une interlocutrice souriante afin d’inciter le prospect à laisser son numéro pour se faire rappeler ? Beaucoup n’est ce pas. C’est tout simplement lié au fait que ce type d’images, pourtant vues et revues fonctionne. D’après les tests effectués lors de l’étude, il a été démontré qu’afficher une femme souriante fonctionnait mieux. Ce type d’image est, en plus, facilement adaptable à un grand nombre de produits et service, testez !

Logos colorés : les logos avec des couleurs vives peuvent également être une bonne alternative. Les logos en plus de travailler votre notoriété obtiennent de bons résultats en termes de taux de clic sur Facebook. Ces derniers doivent être colorés et engageants. Si ce n’est pas le cas de votre logo, vous pouvez ajouter une bordure colorée ou éventuellement créer une version spéciale de celui-ci dédié à la campagne. Attention, évitez le bleu et le blanc déjà trop présents sur le réseau social.

Si vous souhaitez améliorer les performances de votre logo, pensez à ajouter à coté ou en dessous de celui-ci un texte incitant à l’action : demandez un devis, obtenez une réduction spéciale Facebook, commandez avant le [date] pour bénéficiez de cette offre… Il est important de donner une raison de cliquer à votre prospect.

A noter que les images de produits ne fonctionnent pas bien, n’essayez pas d’ajouter votre produit à coté du logo.

Visage de personnalité de votre entreprise : si vous avez un représentant d’entreprise connu, il peut être judicieux d’afficher sa photo en veillant à ce que celui-ci regarde directement la caméra. Cela peut être une bonne solution pour promouvoir une conférence par exemple, en affichant le visage de l’orateur connu de la cible.

A noter qu’il est de bon ton de créer entre 5 et 10 images par campagnes pour tester les différents taux de transformation et ensuite maintenir les images les plus performantes. Sachez enfin que le taux de clic moyen sur Facebook est assez bas : environ 0.02%.

Pour illustrer cette partie, voici un exemple d’une précédente campagne lancée pour Webmarketing & co’m en octobre dernier :

Lors de sa création, je n’avais pas ces informations en tête. Par rapport à ces dernières, on peut noter que l’utilisation de l’esperluette rappelant le logo est plutôt judicieuse. Par contre, il aurait été préférable d’éviter le bleu et le blanc comme vu plus haut, ajouter un « call to action » en plus du texte de l’annonce aurait pu améliorer également les performances. La publicité a obtenu un taux de clic de 0.025% ce qui correspond plus ou moins aux moyennes vues plus haut.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà lancé une campagne Facebook ? Quelles sont, pour vous, les bonnes pratiques à retenir ?

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


8 Commentaires

  1. Je mène régulièrement des campagnes sur Facebook et j’ai constaté que les titres avec questions ont plus de clics.

    Concernant le taux de clics, mes campagnes sont en effet aux alentours de 0,025%. J’ai également constaté que les campagnes dont les zones géographiques sont très ciblées ont un meilleur taux de clics (0,048% pour l’une des campagnes que je mène).

    Là où le bât blesse, c’est le taux de rebond très élevé sur les pages ciblées par les campagnes Facebook : environ 85% !! Avez-vous également des taux de rebond aussi élevés ?

    • Merci pour ce retour. Pour ma part la campagne était redirigée vers une page fan et non vers un site. Du coup impossible d’avoir un taux de rebond, par contre le taux de « like » n’était pas trop mal.

  2. Bonjour,
    Pour générer du clic vers une page Facebook, le ciblage social « amis d’amis » fonctionne bien. Sur des pages comportant peu de fans, on ne touche pas un volume important, mais le taux de conversion est parfois tres bon. Nous avons eu des taux de like de 70% certaines semaines.

    • Effectivement ça doit être efficace. Je testerai une prochaine fois, avec les webmarketers cela doit bien marcher 🙂

  3. Je me suis essayé à adjoindre une page facebook à l’un de mes sites, déja le moins que l’on puisse dire c’est que le sytème de page ne nous facilite pas la vie pour la mise en page justement. Il m’a été très compliqué de faire quelquechose de beau visuellement. Ensuite pour la diffusion je suis passée par un bouton « j’aime  » sur le site + invitation d’un maximum d’amis + partage sur le mur. Les résultats sont assez décevants jusqu’à présent.

  4. Merci pour tous ces astuces de qualité.

    Pour avoir plus d’efficacité il faut viser à ce que notre annonce sponsorisé soit le plus possible proches d’une annonce de Facebook.
    Pourquoi?
    Parcequ’on déteste en générale les publicités alors il faut essayer de convaincre le membre qui va cliquer que c’est une annonce venant de Facebook et pas d’un autre site.

  5. Merci pour ces infos.

    Pour ma part, je suis dans les mêmes TDC et j’ai aussi de fort taux de rebond sur mes landing pages (sur site e-commerce) qui sont pourtant cohérentes avec l’annonce.

    Lors d’une discussion avec un collègue à ce sujet, ce dernier, utilisateur de FB m’a apporté une hypothèse : l’utilisateur Facebook est curieux, de nombreuses informations lui sont poussées mais il n’est pas forcement acheteur.

    Par ailleurs, mes taux de clics sont nettement supérieur à Adwords, 0.55 € contre 0.15 sur Adwords

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *