Best Of Référencement naturel Web Analytics — 05 mai 2011 — 9 commentaires
SEO : Mesurez facilement le temps de chargement de vos pages via Google Analytics

La nouvelle version de Google Analytics, encore en version beta, présente de nombreuses améliorations. L’une d’elles est la mesure du temps de chargement des pages. Ce dernier étant désormais pris en compte par Google pour le classement des sites, cette nouvelle analyse ferra la joie des référenceurs…

Si Google souhaite rendre la recherche et le web dans son ensemble plus rapide, mieux vaut se ranger de son coté pour maintenir nos positions dans les serps. Jusqu’à présent la mesure du temps de chargement n’était pas forcément aisée pour les marketeux, désormais celle-ci est intégrée à leur outil préféré : Google Analytics.

On peut désormais mesurer avec précision l’impact marketing du temps de chargement… Comment ce dernier affecte l’expérience utilisateur ? Quelle page prend trop de temps à s’afficher ? Comment le taux de transformation du site est-il affecté ? Autant de questions qui trouveront des réponses 🙂

Pour accéder à ces informations, il faut tout d’abord passer sur la nouvelle version de l’outil d’analyse d’audience (en cliquant sur « Nouvelle version » en haut à droite de l’écran). Les analyses de chargement se trouvent ensuite dans la section « contenu ».

En repérant les pages mettant du temps à s’afficher et en les comparant avec celles s’affichant rapidement, vous serez en mesure d’identifier les éléments ralentissant le chargement.

En parlant de temps de chargement, y prêtez vous de l’attention ? Si oui, quelles sont vos actions pour améliorer celui-ci ?

Source : Google Analytics Blog

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


9 Commentaires

  1. Tiens tiens… Je vais aller voir cela.
    Pour le temps de chargement des pages, oui, j’y prête forcément attention. Ce qui est ennuyeux, c’est qu’à l’heure des widgets (notamment avec Facebook ou Twitter), les ralentissements trouvent souvent leur source au niveau de ces encarts.

    • Effectivement les connexions avec les widgets des réseaux sociaux sont un problème délicat à gérer, en particulier celles liées à Facebook.

    • C’est aussi une question de savoir si, sur Facebook, vous utilisez le code en iFrame ou en XFBML… Et, sur Twitter, pour quel service vous avez opté.

  2. Merci pour cette astuces, dorenavant on pourra presque tout verifier sur analytics — Merci Google 🙂

  3. Petite précision : par défaut l’onglet « vitesse du site » n’est pas actif.
    Il faut insérer une méthode supplémentaire dans le code de suivi de Analytics. 🙂

    http://www.goopilation.com/2011/05/google-analytics-rapport-vitesse-site.html

    • Merci pour la précision 🙂

  4. Il ne faut pas oublier que le temps de chargement varie également en fonction du monde qu’il y a sur le site à un moment T.
    L’idéal reste donc de mesurer ce temps dans différentes conditions de traffic, avec un outil de test de charge.
    Pour ça, je recommande CloudNetCare, un outil de test de charge simple à utiliser qui utilise de vrais navigateurs et fournit des infos détaillées.
    Ils ont une version gratuite qui permet de tester 25 utilisateurs simultanés mais l’outil peut aller jusqu’à plusieurs milliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *