Best Of Community management Social Media — 10 mars 2011 — 5 commentaires
Les adolescents ne s’intéressent pas aux marques sur les réseaux sociaux

75% des adolescents sont sur Internet au moins une fois par jour, pourtant seuls 6% d’entre eux interagissent avec les marques sur Facebook. C’est ce que révèle une récente étude de Forrester Research…

Alors que les jeunes n’hésitent pas à parler des marques et des produits sur les réseaux sociaux, ils sont peu à bien vouloir suivre les marques. En effet, les adolescents veulent être à l’initiative de la conversation et non recevoir de l’information provenant d’actions marketing.

Dans cette étude, on apprend également que ces derniers donnent plus de crédibilité aux moteurs de recherche, publicités TV et sites Internet qu’aux comptes des marques sur les réseaux sociaux. Seul 1/4 des personnes interrogées trouvent un intérêt dans ces derniers.

« Alors que 16% des jeunes consommateurs attendent que les entreprises utilisent les réseaux sociaux pour interagir avec eux, 28% attendent que ces dernières écoutent ce qu’ils disent et répondent en cas de questions »

Qu’en pensez vous ?

Source : AllFacebook

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


5 Commentaires

  1. C’est bien là le problème de Facebook : comment interagir avec des gens, alors qu’il faut devenir leurs « amis » et que la veille (sur des mots clés par exemple) est mal fichue ?
    Sur Twitter, c’est bien plus facile.

  2. Les jeunes savent très bien que les marques commerciales vont les pousser à consommer, ils n’ont pas d’argent et ne sont pas sur facebook pour se laisser mattraquer de publicité. Quand les marques arreteront de faire de la publicité, ce sera peut etre différent. Les pubs télé ou l’affichage public, c’est facile, le consommateur n’a pas liberté de reception, sur internet c’est différent. La réalité c’est que la pub est détestée.

  3. Je suis d’accord avec toi antonin

  4. C’est exactement la problématique que je soulève dans un article : http://connectee.wordpress.com/2011/02/17/tentative-de-rapprochement/ (pas spécifiquement pour les adolescents par contre).

    On est plus ou moins réceptif à la pub et aux actions marketing selon l’état d’esprit dans lequel on est : recherche d’info (Google) ou partages et discussions entre amis (Facebook)… 🙂

    • Merci pour le partage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *