E-commerce — 07 mars 2011 — Aucun commentaire
Citroën voyagiste virtuel…

Etrange découverte que www.multicity.citroen.fr. A première vue cela ressemble au site de n’importe quel voyagiste spécialiste des city trips et des voyages last minute… sauf que le logo et le nom de Citroën sont clairement affichés…

En cherchant un peu on découvre que le but de Multicity by Citroën est de proposer un comparateur d’itinéraires. Vous entrez votre point de départ, votre destination et Multicity vous propose différents itinéraires pour votre voiture mais également en combinant d’autres moyens de déplacement comme le train, l’avion ou même les bus et métros. En prime Multicity vous permet de réserver un hôtel, une voiture ou encore, si vous disposez d’un GPS embarqué « Citroën » de télécharger votre itinéraire avec les emplacements des radars fixes.

Nous ne résistons pas à l’envie de tester la chose et nous sommes curieux de découvrir ce que nous propose Multicity pour aller de Bruxelles à Londres.

Réponse : De la voiture pour aller à la gare et ensuite l’Eurostar…. Point d’avion, de Shuttle ou de Ferry.

Deuxième test : Paris à Marseille : rien… il semble y avoir un bug.

Troisième test : Bruxelles – Paris : 2 itinéraires possibles, la voiture ou le train.

Pour chaque itinéraire, un horaire, un prix, une durée de trajet et le coût Co2 de ce voyage. Indiquer le coût Co2 est une bonne idée, sauf que logiquement c’est la voiture qui affiche de loin le plus mauvais score face au train. Faire Paris – Bruxelles en train prendra 2h de moins qu’en voiture tout en consommant presque 5x moins de Co2, une bonne nouvelle pour le consommateur et l’écologie, mais le but premier de Citroën ne devrait il pas être de favoriser l’usage (et la vente) de ses voitures?

Deuxième constatation, Multicity s’appuye sur le « cross selling » et propose de louer une voiture ou un hôtel à destination. Bonne idée, sauf que le fait de cliquer sur le bouton « réserver » à pour seul effet de recharger le moteur de recherches/réservations du site… Sans transmettre la moindre donnée ce qui oblige l’utilisateur à ré-encoder son point de départ, sa destination, les dates de son voyage etc…Bel exemple « d’expérience utilisateur » décevante.

Malgré tout nous poursuivons le test et nous découvrons que les offres d’hôtels et de séjours sont fournies par LastMinute.Com et Go-Voyage, exactement au même prix et conditions que sur ces sites « parents », Multicity n’est qu’un voyagiste virtuel qui relaye tel quel des offres disponibles directement ailleurs.

Au final de ce rapide test, nous retiendrons les erreurs de contenu et d’ergonomie. Mais surtout nous nous posons des questions sur la légitimité de cette « nouvelle » offre de services. Citroën est un constructeur d’automobiles, l’ADN de la marque c’est les voitures (et Sébastien Loeb)… En matière de réservation de voyages, de billets de train ou d’avions, le constructeur Français n’a aucune image de marque.

Très sincèrement, si vous devez réserver un billet de train vous pensez d’abord à la SNCF ou à Citroën ? Et pour un Hôtel, votre url de prédilection c’est Booking.com ou Citroën ?

Quand bien même la marque aux chevrons devait décider à l’avenir d’investir lourdement pour se forger une image de voyagiste (comme Sncf-Voyages.com par exemple) elle devra continuellement se battre pour être crédible et pour exister aux cotés des spécialistes « historiques » de la discipline.

Nous comprenons cependant la démarche du constructeur, ce dernier à probablement cherché à renforcer son capital sympathie et son image de marque en proposant des services à valeur ajoutée à un large public. C’est exactement la même démarche que nous avions salué pour Renault et sa Travel Box. Mais là où Renault a réussi son coup en proposant une véritable valeur ajoutée dans un domaine ou sa notoriété pouvait d’emblée le rendre crédible, Citroën se fourvoie en sortant de son cœur de métier et en ne proposant rien de plus qu’une simple « branding » sur une offre (imparfaite) de services largement disponible ailleurs.

Comble de l’ironie, le constructeur d’automobiles propose à ses clients et prospects une application qui met en évidence les nombreuses alternatives possibles à l’usage la voiture…

 

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Geoffrey Laloux

Actif depuis 1998 dans le web (à l'époque on parlait encore de modems 2600 bps et de Bulletin Board System - les vieux comprendrons).J’ai toujours travaillé dans la « transformation digitale », d’abord dans la gestion de projet et l’intégration avec les systèmes IT, puis dans la consultance avec l’accent mis sur la communication et le marketing crossmedia.Plusieurs années dans les télécoms, puis de 2008 à 2014 comme gérant d’une agence de Marketing Stratégique (Agence Synaptic) avant de rejoindre le secteur des médias comme « MarCom Manager » d’une plateforme vidéo.En 2015 j’ai intégré le cabinet de consultants « Initio » (Groupe Square Management) ou je m’occupe de transformation digitale dans le secteur de la banque et de l’assurance.Je donne également des formations en stratégie marketing dans les entreprises et dans les Hautes Ecoles en Mar-Com.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *