Best Of E-réputation Référencement naturel — 03 décembre 2010 — 17 commentaires
Référencement et e-réputation : l’impact est confirmé par les moteurs

Tweets, posts Facebook, avis dans les forums… L’e-réputation est devenue un enjeu important pour toutes les entreprises et en particulier pour celles vendant leurs produits/services exclusivement sur Internet. Depuis un bon moment, les référenceurs sentent qu’elle a un impact direct sur le positionnement dans les moteurs. Désormais, l’influence des activités via les réseaux sociaux ainsi que celle des avis des internautes via les forums ont été confirmées par Bing et Google…

Pas plus tard que la semaine dernière, en conclusion de l’article « 3 étapes pour faire revivre ses archives grâce aux réseaux sociaux », je mettais le doigt sur l’impact que pouvait avoir la mise en avant via Twitter et Facebook des archives sur les visites moteurs. La semaine dernière, cela restait des suppositions. Aujourd’hui, cette influence est confirmée par les moteurs.

Communiquez sur Twitter et Facebook : augmentez votre influence et votre positionnement moteur par la même occasion…

Lors d’une interview organisée par le site SearchEngineLand, les porte-parole de Google et Bing ont confirmé que l’engagement sur les réseaux sociaux, et en particulier sur Twitter et Facebook, avait un impact sur le positionnement dans leurs pages de résultats.

Après le PageRank et le TrustRank, il va falloir désormais compter sur le SocialRank. La communauté de référenceurs va désormais avoir un nouveau sujet chaud de débat pour les prochains mois.

On sait que les liens provenant de Twitter et Facebook sont en no-follow et ne transmettent donc pas de PageRank. Néanmoins, ces liens sont tout de même considérés comme des signaux par les moteurs de recherche.

Concernant Twitter, pour calculer le poids de ces liens, l’algorithme SocialRank va évaluer l’autorité du compte selon plusieurs critères (followings, followers, ratio entre ces deux données, listed, retweet et d’autres critères secrets). Chaque compte a ainsi un score qui lui est attribué, indépendant de son Pagerank.

Du coté de Facebook, Google annonce traiter de la même façon les liens provenant de ce réseau social et ceux provenant de Twitter. Bing précise qu’il prend en compte uniquement les liens intégrés à des posts non protégés. Alors que Google calcule l’autorité d’un compte Facebook de la même façon qu’un compte Twitter, Bing ne calcule pas d’autorité pour ce réseau social.

Pour conclure, afin d’améliorer son référencement, il faut désormais obtenir des liens de comptes Twitter et Facebook influents.

 

Prenez soin de vos clients, Google vous le rendra…

En parallèle à ce SocialRank, Google a annoncé une évolution concernant les avis négatifs que l’on peut trouver sur le web. Un lien pourra désormais avoir un impact négatif sur le classement d’un site si celui-ci provient d’un contexte négatif.

Jusqu’à présent, un lien avait un impact positif, peu importait le contexte. Des petits malins avaient abusé de cette faille en provoquant volontairement leurs clients sur le web. C’est le cas de Decormyeyes.com, qui avait volontairement refusé d’annuler une commande et insulté une cliente (plus d’infos concernant cette histoire sur le Journal du Net). Suite à cette affaire, Google a réagi et fait évoluer son algorithme. Désormais, le sentiment d’une page est analysé avant de calculer l’impact d’un lien. Si le sentiment est négatif, le lien pourra faire perdre de la popularité au site linké (plus d’infos ici : Being bad to your customers is bad for business).

Voilà donc deux infos importantes qui tombent coup sur coup. Qu’en pensez-vous ? Intégrez-vous déjà les réseaux sociaux et l’e-réputation dans votre stratégie de référencement ?

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


17 Commentaires

  1. Google avait des oreilles maintenant il a des yeux.Bientôt le 6 ème sens.
    Pour les réseaux sociaux, je confirme.

  2. effectivement google veut savoir tous ce qui passe dans le domaine web positionnement, en plus il va lancer au début de printemps leur nouveau réseau social pour faire concurrence bien sur Facebook.

  3. Bonjour,

    Cette notion s appelle l’autorité d’un nom de domaine, c’est une notion connue depuis quelques mois si vous parcourez les études SEOMOZ notamment.
    un autre indice vous permet de connaitre l’impact des réseaux sociaux dans vos backlinks, regardez bien les liens externes dans Google Webmaster Tool… Facebook et Twitter y sont depuis plusieurs mois..

    A bientôt
    David

  4. Et ça veut dire que la guerre du spam des réseaux sociaux va bientôt commencer ! Ça ne va pas être beau à voir.

  5. Merci pour ce billet.Mais cette guerre guerre on la sent venir.
    Car on sait que de nos jours les réseaux sociaux sont devenus incontournables en référencement. De même que la place plus que centrale que les moteurs y occupent. Ainsi on sait à quoi s’attendre et on tiendra compte de cet impact sur le positionnement. Alors disons à bon entendeur prenez vos responsabilités car un homme prévenu en vaut deux. Et dites vous que le meilleur comme le pire reste à venir.Car c’est ça l’évolution technologique avec ses avantages et inconvénients.

  6. Très bon billet, merci !

  7. Plus que pour les liens vers votre site web, je pense qu’aujourd’hui les réseaux sociaux auront plutôt un impact en démultipliant les portes d’entrée vers votre site. Ex : une marque pourrait occuper la majorité de la 1ere page sur une recherche sur sa marque avec des « sites » sous son contrôle. Chose impossible si un seul site web existe.

    Également dans les résultats d’actualités ou l’indexation instantanée. puisque de plus en plus, Google affiche dans ses résultats de recherche des résultats qui ne sont pas des pages web « établies » et surtout sont extrêmement récents dans leur rédaction : la prime à la fraicheur du contenu.

    Et une petite précision sur la phrase : « Jusqu’à présent, un lien avait un impact positif, peu importait le contexte. »
    C’est absolument tout le contraire et complètement réducteur, il vaut mieux avoir un lien sur un site traitant du même sujet et dans un champ lexical proche. Ce sera considéré par Google comme un lien de « meilleure qualité » qu’un lien sur un annuaire généraliste (par exemple).

    • Merci pour tes précisions 🙂 bon weekend.

  8. Merci pour ce billet.

    Cela s’inscrit, pour Google tout du moins, dans une politique actuelle plus globale de valorisation des sites communautaires et d’avis.

  9. Super cet article! C’est clair q’on sentait de plus en plus ce type de nouveau référencement arriver… En ce qui concerne les avis négatifs, la dans l’exemple vous ne prenez que des clients mécontents (exemple e-commerce) mais est-ce que celà s’applique également à d’autres contextes? Comme un utilisateur d’un site de jeux en ligne ou autre??? ou encore de Facebook???

    • Je pense que cela concerne plus les avis sur les sites classiques (forum, sites d’avis, site de contenu…) que ceux sur les réseaux sociaux. Après c’est un avis et non une affirmation 🙂

  10. mais qui pourra arrêter google, maintenant il va pouvoir comprendre l’aspect négatif d’un post, d’un lien. ils sont fort très fort.

  11. Salut!
    Pour moi la solution optimale de la veille concurrentielle c’est http://strategator.com
    C’est un moteur de recherche d’entreprises qui fournit à l’utilisateur une information société détaillée, y compris : recherche d’entreprises, information financière, actualités professionnelles, documents d’entreprise, relations commerciales, réseaux sociaux, etc .
    Il offre une information ouverte sur les « médias sociaux », ainsi que d’autres renseignements en temps réel, concernant la veille concurrentielle des entreprises et industries.

  12. Maintenant il est disponible la version mobile, qui me permet de rester en contact avec mes affaires à tout moment et partout. Allez sur http://m.strategator.com/

  13. Très bon article, je parle d’ailleurs également de l’author rank et de l’e-réputation dans mon dernier article : http://www.hounkpe-media.fr/e-reputation-et-seo-2

  14. Enfin le référencement devient vraiment naturel, ça fait plaisir ! 😀

  15. Étonnant de ne pas trouver d’information sur l’impact de Google plus. Est ce volontaire de la part de Google ? Ce qui permet de ne pas être juge et partit lors de cette annonce. Votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *