Best Of E-commerce Facebook — 13 septembre 2010 — 14 commentaires
Facebook arrive dans les rayons de votre supermarché

De plus en plus de marques ont une page Facebook. Elles ont compris qu’elles avaient tout intérêt à écouter, fédérer, bichonner leurs consommateurs. Mais comment promouvoir cet espace d’échange, de promotion, de partage ?

Sur papier (voir cet article dédié à Madura) ou directement sur le produit. C’est ce qu’a choisi de faire la marque de ketchup Heinz.

Une excellente idée ! Après tout, comme je l’ai déjà dit, un consommateur est aussi un internaute.

Connaissez-vous d’autres marques qui le font, en France (on peut rêver) ou ailleurs ?

via

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Emilie Ogez

Moi en deux lignes : Je suis une fan et une grande utilisatrice des médias sociaux. Je m'intéresse également beaucoup au e-marketing et à tout ce qui concerne la gestion de son identité et de sa réputation numériques. J'anime plusieurs blogs et je suis responsable Marketing et Communication chez XWiki.

 


14 Commentaires

  1. De plus en plus de destinations touristiques utilisent le « offline » pour promouvoir leur(s) page(s)Facebook.

  2. Elie Prudhomme en a recensé par mal : http://www.webketing.fr/reseaux-sociaux/promotion-offline-des-reseaux-sociaux-des-exemples/

    Et sinon, il y a avait Coca pendant la coupe du monde sur ses cannettes reliant à Youtube, les sacs de bouffe Maison Di Pasta … bref il y a plein plein d’exemple. A quand des trucs qui feraient que quand tu passes ton téléphone devant un logo de type facebook sur un packaging tu accède directement à sa page ? En tout cas, ça cartonnerait 🙂

    • Ça existe déjà, et cela s’appelle les codes barres 2D ou code QR, ils ont sont extrêmement friands au Japon.

    • *ils en sont… désolé pour cette horrible faute!

    • Je suis d’accord, mais pas encore en France donc ptet un marché à prendre 🙂 (et vive les fautes)

  3. Dans un registre un peu différent, j’ai remarqué que les dernières campagnes de pub Adidas n’invitent plus le consommateur a se rendre directement sur le site de la marque… Mais vers la page Facebook de celle-ci ! facebook/adidas.com au lieu de adidas.com.

  4. Personnellement, je ne vois pas trop l’intérêt pour le consommateur. Un site est généralement consulté pour les réclamations ou pour de la recherche d’informations, en quoi ça peut intéresser un internaute d’être « fan de Heinz » ?
    Et pour la marque, à part faire du recrutement…

    Bref, un bel exemple de suivi façon mouton sans grande réflexion derrière. Il ne suffit pas de mettre un logo facebook sur son tube de Ketchup pour être collaboratif !

  5. Le consommateur est aussi un internaute, apposé le logo facebook sur le produit c’est un bon moyen de regrouper et de faire du consommateur un conso-acteur… Ceci étant jamais vu d’autres produits comme celui-la …

  6. @Marketing & tourisme, et les 2 Antoine : Merci pour les exemples 🙂 @mami, quelqu’un qui achète le produit a de grande chance de l’aimer, alors pourquoi pas aimer également sur Facebook ?

  7. Je m’intéresse de près à la promotion offline des présences sociales des entreprises, j’avais d’ailleurs consacré un article avec quelques exemples intéressant:

    http://www.webketing.fr/reseaux-sociaux/promotion-offline-des-reseaux-sociaux-des-exemples/

    Foursquare est d’ailleurs depuis quelques temps déjà dans les rayons des magasins aux USA, logique donc qu’on y retrouve maintenant Facebook. Félicitation à Heinz d’être parmi les premiers à passer cette étape!

  8. La démarche de ketchup Heinz est très interessante et original je n’ai pas encore vue de marques françaises qui le font.

  9. Dans le genre, je suis fan de la campagne juste lancée par PRINGLES :
    http://www.facebook.com/Pringles.Xtreme.France?v=wall#!/Pringles.Xtreme.France?ref=ts

  10. ce qui est assez amusant c’est de voir q’une marque comme Heinz fait la promo de FB sur ses emballages alors que dans le même temps seulement +- 50% des marques qui font de la pubs à la tv pensent à indiquer l’adresse de leur site web dans le spot publicitaire. Et sur ces 50%, seulement un grosse moitié termine son spot par un « Call to action » clair en direction du web (genre « retrouvez nous sur http://www.machin.com« ), les autres se contentent d’afficher quelque part l’adresse du site mais sans porter une attention particulière dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *