Best Of E-commerce — 06 mai 2010 — 3 commentaires
Comportement des internautes : 10 tendances pour 2010

A vos marques, prêt, partez… pour ne pas rater le départ, Georges Giampuranis (directeur de création et associé de Sid Lee (Montréal)) nous expose ce qui selon lui influencera les comportements des internautes cette année ou ce qui a déjà commencer à les influencer. Scrutons et passons en revue son top 10…

Le Geotagging :

Le Geotagging offre la possibilité de tagger géographiquement nos photos, videos, tweets, sites web en bref toutes les empreintes que nous laissons chaque jour sur le web. Ce qui permettrait donc ou qui permet déjà  (j’ai toujours peur d’être en retard quand j’écris ce qui se passe sur le Web) de pouvoir avoir accès à des tweets sur le restaurant le plus proche de nous, même si l’on ne sait absolument pas où on se trouve et qu’on meurt de faim. Pour G.G il ne s’agit pas exclusivement d’une application à ajouter dans son smart phone mais bien d’un nouveau domaine d’exploration pour le web.

Les Google Waves :

Le web en temps réel. Personne ne sait exactement encore de quoi il s’agit (à part peut être les quelques chanceux qui ont été invité à le tester). Mais ce qui est sûr c’est que cela pourra permettre d’accentuer l’aspect collaboratif et participatif du web. Je dirai même plus que le collaboratif pourrait être à son paroxysme à travers ce nouvel outil.

TV + Video à la demande :

Le constat est que les gens veulent regarder ce qu’ils veulent quand ils veulent. Rien de bien nouveau mais le challenge est que désormais les ultras consommateurs de contenu que nous sommes en proie de devenir veulent non seulement voir ce qu’ils souhaitent mais surtout ils le souhaitent et ce fameux ne se limite évidemment pas au salon.

Réalité augmentée :

La réalité augmentée est la possibilité de transformer le monde réel en un hyper lien géant grâce à l’utilisation du GPS sur son mobile et de l’accéléromètre. Les applications iphone ou smart phone ne sont pas en reste à ce sujet.

Le Facebook connect :

Grâce à la création de contenu discontinue issu des pages de fan sur facebook, nous devrions voir apparaître toujours selon G.G le Fan to Fan (F2F) un outil qui permettrait de diffuser des contenus cools relayés par des gens que l’on considère cools. Le fait d’être Fan de est de parler à un Fan de permettra-t-il de s’adresser mieux à des gens que l’on connaît mieux ?

Social media gaming :

G.G avance le fait que le jeu Farmville sur Facebook détient une moyenne de 70 000 000 utilisateurs actifs par mois. De quoi susciter quelques interrogations sur comment profiter de ce phénomène ?

Chrome OS de Google :

G.G nous invite à lire quelques articles sur le cloud computing. Car selon lui Google Chrome permet de lire et de créer des contenus, de les conserver ou de les partager n’importe où dans le monde sans aucune application et sans avoir besoin de l’usage d’espace sur un disque dur.

Le paiement mobile :

Le paiement mobile qui cartonne au Japon et sur la côte est des Etats-Unis et devrait se propager à l’ouest.

L’ « in convergence » :

En raison du retour des outils dédiés tels que l’Iphone ou Amazone Kindle. Ça tombe plutôt mal pour les agences de communication qui jusqu’alors prônaient la convergence comme une véritable stratégie (par exemple l’agence canadienne Cossette). De quoi bousculer ce qui vient d’être pris pour acquis.

Le privé :

Le débat sur le caractère privé de ce que nous partageons tous les jours sur le web ne fait que commencer, la délimitation de ce qui est privé et de l’utilisation des ces informations va devenir une importante question compte tenu de l’intensité avec laquelle nous créons des contenus sur le web.

A vos marques, prêt, partez… pour ne pas rater le départ, Georges Giampuranis (directeur de création et associé de Sid Lee (Montréal)) nous expose ce qui selon lui influencera les comportements des internautes cette année ou ce qui a déjà commencer à les influencer. Scrutons et passons en revue son top 10…

Le Geotagging :

Le Geotagging offre la possibilité de tagger géographiquement nos photos, videos, tweets, sites web en bref toutes les empreintes que nous laissons chaque jour sur le web. Ce qui permettrait donc ou qui permet déjà (j’ai toujours peur d’être en retard quand j’écris ce qui se passe sur le Web) de pouvoir avoir accès à des tweets sur le restaurant le plus proche de nous, même si l’on ne sait absolument pas où on se trouve et qu’on meurt de faim. Pour G.G il ne s’agit pas exclusivement d’une application à ajouter dans son smart phone mais bien d’un nouveau domaine d’exploration pour le web.

Les Google Waves :

Le web en temps réel. Personne ne sait exactement encore de quoi il s’agit (à part peut être les quelques chanceux qui ont été invité à le tester). Mais ce qui est sûr c’est que cela pourra permettre d’accentuer l’aspect collaboratif et participatif du web. Je dirai même plus que le collaboratif pourrait être à son paroxysme à travers ce nouvel outil.

TV + Video à la demande :

Le constat est que les gens veulent regarder ce qu’ils veulent quand ils veulent. Rien de bien nouveau mais le challenge est que désormais les ultras consommateurs de contenu que nous sommes en proie de devenir veulent non seulement voir ce qu’ils souhaitent mais surtout ils le souhaitent et ce fameux ne se limite évidemment pas au salon.

Réalité augmentée :

La réalité augmentée est la possibilité de transformer le monde réel en un hyper lien géant grâce à l’utilisation du GPS sur son mobile et de l’accéléromètre. Les applications iphone ou smart phone ne sont pas en reste à ce sujet.

Le Facebook connect :

Grâce à la création de contenu discontinue issu des pages de fan sur facebook, nous devrions voir apparaître toujours selon G.G le Fan to Fan (F2F) un outil qui permettrait de diffuser des contenus cools relayés par des gens que l’on considère cools. Le fait d’être Fan de est de parler à un Fan de permettra-t-il de s’adresser mieux à des gens que l’on connaît mieux ?

Social media gaming :

G.G avance le fait que le jeu Farmville sur Facebook détient une moyenne de 70 000 000 utilisateurs actifs par mois. De quoi susciter quelques interrogations sur comment profiter de ce phénomène ?

Chrome OS de Google :

G.G nous invite à lire quelques articles sur le cloud computing. Car selon lui Google Chrome permet de lire et de créer des contenus, de les conserver ou de les partager n’importe où dans le monde sans aucune application et sans avoir besoin de l’usage d’espace sur un disque dur.

Le paiement mobile :

Le paiement mobile qui cartonne au Japon et sur la côte est des Etats-Unis et devrait se propager à l’ouest.

L’ « in convergence » :

En raison du retour des outils dédiés tels que l’Iphone ou Amazone Kindle. Ça tombe plutôt mal pour les agences de communication qui jusqu’alors prônaient la convergence comme une véritable stratégie (par exemple l’agence canadienne Cossette). De quoi bousculer ce qui vient d’être pris pour acquis.

Le privé :

Le débat sur le caractère privé de ce que nous partageons tous les jours sur le web ne fait que commencer, la délimitation de ce qui est privé et de l’utilisation des ces informations va devenir une importante question compte tenu de l’intensité avec laquelle nous créons des contenus sur le web.

Sources : Sid lee, Cossette, Infopresse, pour l’image le tumblr de loichay,

Nathalie Goulevant [ http://wilikande.blogspot.com ]

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Nathalie Goulevant

A la suite d'une expérience de 2 ans en agence web à Montréal en tant que Chef de projet Pub + RP 2.0, je me passionne pour le web, ses enjeux, son impact dans notre société, sur les comportements. Le Web est pour moi une conversation. J'observe ce qui ce fait et ce défait. J'aime les phénomènes viraux, le participatif et la proximité qui font du web notre meilleur allié.

 


3 Commentaires

  1. article très intéressant. d’après ce que j’ai pu lire ailleurs, je pense qu’il manque la navigation sur le web par mobile (iphone, blackberry, …) qui va exploser ces années et dépasser la navigation sur ordi dans quelques années

    • Merci Toupil de compléter mon article. Il est vrai que je n’ai pas mentionné le web via le mobile alors que comme tu le dis cette navigation va vraisemblablement exploser. En plus j’avais déjà écrit quelques lignes à ce sujet mais qui datent un peu: http://tinyurl.com/2dhxxjd. A défaut de venir en complément de mon article, ces lignes peuvent du moins lancer une conversation.

  2. google wave est maintenant ouvert à tous, sauf erreur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *