Marketing viral — 03 mars 2010 — 1 commentaire
Xkiouze : de fausses excuses pour un vrai buzz

Web, TV, presse… Iknost, société de coaching et d’aide en devoir en ligne a fait le buzz ces derniers jours avec sa campagne Xkiouze.com. Le concept vendre des mots d’excuses pour justifier des absences scolaires. Bien sur les réactions d’indignation n’ont pas tardé et comme avec Note2be, FaisMesDevoirs et autre Mailorama, le buzz a fonctionné : relais dans les blogs et sites de presse classique et reprise par des journalistes TV. Le buzz utilisant la polémique a une fois de plus fonctionné…

Polémique = buzz automatique ?

Xkiouze devait fournir, à partir d’avril, des mots d’excuses aux élèves moyennant finance. Le site proposait ainsi des packs : 1 excuse 7,90€, 3 excuses 19.90€ et pour fêter le lancement 1000 excuses étaient offertes afin de collecter une base d’emailing prospects. Faux certificats médicaux, faux certificats de décès ou encore faux certificats de passages de permis étaient ainsi mis à la disposition des élèves peu scrupuleux. Pour relayer l’opération, une page fan Facebook a été créé et le buzz s’est répandu très rapidement en touchant au passage le ministère de l’éducation et les journalistes de la presse et de la TV.

Problème d’absentéisme et soutien scolaire mis en avant…

Le lendemain, le reveal de la campagne était annoncé : c’est la société de coaching scolaire Iknost qui était derrière l’opération. Le but : sensibiliser les enfants et les parents au problème de l’absentéisme et au passage promouvoir le soutien scolaire.

A la différence des campagnes citées plus haut, Xkiouze a bien été orchestrée, la société n’a pas trop attendu pour révéler l’opération, une conférence de presse est d’ailleurs prévue pour communiquer sur ce sujet. La cible des lycéens a bien été touchée tout en assurant une couverture médiatique importante. Bref les objectifs sont atteints par contre aussi bien du coté de la TV que de la Presse, les journalistes semblent être lassés d’être si facilement dupés par une campagne de buzz. A mon avis, les marketeux devront trouver d’autres idées pour leurs prochaines campagnes et arrêter de surfer sur ce type de polémique qui peut lasser et avoir des effets négatifs inattendus (cf. aussi le post rédigé sur Presse Citron : Notoriété à tout prix quand le buzz dérape)

En tout cas pour cette fois-ci, la campagne a été bien contrôlée et les résultats positifs, bravo donc à la société Iknost pour cette campagne.

Le site : Xkiouze

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


1 Commentaire

  1. n’aura pas ete nécessaire d’attendre longtemps avant de trouver un autre exemple de buzz-polemique : cf « STIB de Merde » ou comment faire parler de soi sur le dos des autres : http://blog.synaptic.be/

    geoffrey.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *