Marketing viral — 16 novembre 2009 — 14 commentaires
Mailorama : une opération Guerilla Marketing qui dégénère

Le guerilla marketing n’a jamais aussi bien porté son nom… Stéphane Boukris qui était déjà à l’origine du bad buzz Faismesdevoirs.com n’a pas retenu la leçon puisque qu’il a récidivé avec l’opération de guerilla marketing Mailorama. L’idée « géniale » : plutôt que de dépenser un budget communication dans une campagne coûteuse, le distribuer dans la rue via un bus de la fortune. Résultats : 5000 personnes sur place, un bus qui n’est jamais arrivé, le tout débouchant sur une émeute…

Si l’idée de base avait de quoi faire le buzz ces dernières semaines, celle-ci avait tout de même un coté malsain. Jusqu’à où les entreprises seront-elles prêtes à aller pour faire parler d’elles ?

Le pire étant que l’opération a été annulée au dernier moment. En effet suite à des mouvements de foule la préfecture de police a demandé l’annulation de l’opération. Mailorama a annulé l’opération sans même se présenter sur les lieux. D’où l’énervement de la foule et les dégâts qui en ont découlé. Quant on voit les images du reportage, on se rend vraiment compte de l’ampleur de la situation…

Gros flop donc pour cette opération, en espérant que celle-ci serve de leçon aux annonceurs un peu trop férus de buzz et de notoriété à tout prix.

Les 100.000€ qui été sensés être distribués seront reversés aux secours populaires.

Ils en parlent : Vincent Abry, NetEco, Rue89.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


14 Commentaires

  1. l’organisateur n’en est pas a son premier « plantage » (volontaire?) plus d’infos sur http://bit.ly/4a6j5S

  2. Et si on offrait un prix à ce génial buzzeur qu’est S. Boukris…?
    😉
    http://www.webobusiness.com/2009/buzz-business/stephane-boukris-cafard-de-lannee/

  3. Malheureusement d’un point vue buzz, l’opération est plutôt très réussie pour Mailorama.
    J’espère que ça ne donnera pas de mauvaises idées pour de futures opérations de ce type.

  4. L’opération aurait parfaitement fonctionné si interdiction était tombée plus tôt. Simple manque de chance ou erreur de calcul mailodramatique … http://www.aspectconsulting.fr/mailorama-melodrama/418

  5. Je trouve le concept même de cette campagne pas très bon mais en plus les organisateurs n’ont pas compris les risques inhérents.

    En annonçant en grande pompe la distribution d’argent dans Paris pour « faire du buzz » afin d’acquérir de la notoriété et faire connaître son activité de cashback, MAILORAMA a tout raté :

    – si sa notoriété s’est grandement accrue, combien de temps cette marque désormais associée à « promesses non tenues » va-t-elle rester dans l’esprit des gens

    – son image de marque est désormais fort négative et sa promesse, censée être démontrée par cette distribution d’argent, se révèle être mensongère

    – le cashback est une activité assez complexe à expliquer aux internautes et l’adhésion du public dépend beaucoup de la confiance accordée à l’opérateur.

    Je trouvais le concept vraiment pas efficace (le cashback permet de reverser du cash après un achat là c’était sans aucune contrepartie, il n’y avait donc aucune pédagogie) mais son application s’est révélée désastreuse et je pense que MAILORAMA va devoir se contenter du marché belge…

    Quand on ne sait pas faire du buzz mais qu’on a trop d’argent à dépenser en communication, voilà ce qui arrive !

    http://philippedupuisakawebentertainer.posterous.com/mailorama

  6. L’échec de cette campagne est également imputable aux stratégies de buzz pour le buzz inutiles, conseillées par des agences plus intéressées par leur propre pub que par l’intérêt d’une marque : http://notrelienquotidien.com/2009/11/17/blogueurs-poules-mouillees/

  7. Avez-vous lu le communiqué de presse du grand manitou du buzz stéphane B ?
    Assurément, ce type est un vrai communicant : http://blog.mailorama.fr/

  8. Chanceroom.com fait dans la surenchère ! Ils ont carrément envoyé des SDF autour du stade de france pour demander de l’argent aux gens pour parier sur leur site … c’est scandaleux ! Quand la pub se sert de la misère comme gagne pain .

    • Je n’ai pas vu passer cette campagne, est ce que tu aurais un lien avec des infos à ce sujet ? Merci 🙂

    • Effectivement…

  9. il parait que c’est l’agence OXYGEN qui a organisé toute l’opération afin de faire parler de Chanceroom.com. Y en a qui sont vraiment prêt à tout pour faire du buzz pour leurs clients !

  10. Vous craquez, ce ne sont pas de vrais SDF, on reconnaît même le Directeur de Buzzman au début de la vidéo.

    C’est un principe de Caméra cachée, comme ça a été fait par d’autres.

    Et c’est la suite d’une opération blogueurs en fin d’année où Buzzman a envoyé des sacs de pièces en cuivre pour parier sur ChanceRoom.

    http://twitpic.com/sjzsv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *