Métiers du web — 16 septembre 2009 — 2 commentaires
Webdesigner : garant de l’identité visuelle en ligne [Métiers du web 2]

Pour ce second numéro des métiers du web, je vous propose de nous intéresser à celui qui va être en charge de concevoir l’identité graphique d’un site web : le webdesigner. Pour ce métier, qualités artistiques et connaissances des diverses techniques web sont nécessaires. Pour illustrer le travail du webdesigner au quotidien, retrouvez également une interview de Stéphanie Duchemin Webdesigner chez TF1. Pour ce nouveau numéro, j’ai ajouté la rubrique évolutions professionnelles, info me paraissant importante, elle sera désormais reprise pour chaque article de la série…

Création de charte graphique et suivi de la bonne mise en place de celle-ci telles vont être les fonctions principales du webdesigner, garant de l’identité visuelle des sites web de son employeur ou de ses clients. Créativité et connaissances techniques vont devoir être au rendez-vous !

Présentation du poste…

Le webdesigner est la personne en charge de l’identité visuelle des sites web. Créatif de nature, il va concevoir la charte graphique et bien souvent aussi l’ergonomie des sites web et des autres supports de communication on-line tels les newsletters, les animations sur les sites, les bandeaux pour les campagnes de display…

Le webdesigner travaille généralement en étroite collaboration avec le chef de projet web qui lui fournira l’expression de besoin (briefe, cahier des charges…) pour la création du site et ferra la liaison avec les autres intervenants (rédacteur web, développeur, webmaster…). En agence, il peut être également sous la responsabilité d’un directeur artistique.

Il devra se tenir au courant des dernières tendances du web afin de les intégrer dans ses recommandations et avoir de bonnes connaissances en techniques web : HTML, feuille de style CSS, Javascript… il maîtrisera aussi sur le bout des doigts les logiciels graphiques : Photoshop, Illustrator, Flash, Quarck Express…

Après avoir créé les maquettes qui serviront à la création du site et validé celles-ci avec son client ou le chef de projet, il devra créer les différents éléments graphiques composant la page et épauler le webmaster qui se chargera de l’intégration. Une fois le site en ligne et durant toute la vie de celui-ci, il devra veiller au respect de la charte graphique.

Le métier de webdesigner peut s’exercer en tant que salarié chez l’annonceur ou en agence de communication mais aussi en freelance. Généralement la rémunération sera plus importante en travaillant en tant qu’indépendant.

On parle aussi de…

Designer interactif, Designer numérique, Infographiste…

Formation…

Si le poste est ouvert après des formations courtes de type bac +2 en infographie (BTS communication visuelle option multimédia, DUT services et réseaux de communications…), il est tout de même recommandé de pousser un peu plus ses études avec des formations bac +3 (Licence multimédia…) ou encore bac +5 (Master art et technologie…). Pour info, les écoles des beaux arts proposent tout type de formation du bac + 3 au bac + 5, renseignez vous. En parallèle aux formations classique, on voit également pas mal d’autodidactes comme c’est bien souvent le cas dans les métiers du web.

Exemples de missions…

  • Création de l’identité visuelle web d’une marque,
  • Refonte graphique d’un site existant,
  • Création graphique pour la promotion on-line : mini-sites, bandeaux…

Qualités et compétences…

  • Créatif,
  • Réactif,
  • Au fait des dernières tendances,
  • A l’écoute,
  • Curieux,
  • Diplomate,
  • Patient,
  • Accepte la critique,
  • Bonnes connaissances en ergonomie et technique web.

Fourchette de salaire…

Selon l’expérience et surtout sa créativité, le webdesigner pourra être rémunéré entre 25 et 30.000 € les premières années d’activité. Après plusieurs années d’expérience, les salaires peuvent atteindre 40.000€. La rémunération va aussi dépendre de son statut, en freelance, il touchera beaucoup plus, mais dans ce cas, il devra avoir des compétences commerciales pour se construire sa clientèle.

Evolutions professionnelles…

Après quelques années d’expériences et en fonctions de ses compétences, d’autres postes s’ouvriront au webdesigner : Chef d’édition, Chef de projet web, Directeur artistique…

Exemple d’annonce récente dans une agence d´emploi …

Webdesigner H/F basé à Boulogne Billancourt sur Cadremploi : E-walking, au sein du groupe DreamGroup (Onthemoon, RP-Onthemoon, Dreamsearch), a créé le métier de conseil en e-réputation… Créatif, curieux, rigoureux et motivé, vous débordez d’idées. Vous êtes force de proposition et garantissez un haut niveau d’expertise. Vous travaillerez en équipe sur la création et la réalisation de site web. Pour exprimer votre talent créatif… Suite de l’annonce ici

Conseil : Il est quasiment indispensable de réaliser un book regroupant toute les créations réalisées avant de postuler pour un poste de Webdesigner.

Sur le terrain : interview de Stéphanie Duchemin, Webdesigner chez TF1…

Stéphanie Duchemin - Webdesigner TF1

Stéphanie Duchemin : « Je pense que 5 ans au même poste surtout dans le web c’est la limite ultime. Il faut pouvoir sans cesse se renouveler. »

Bonjour Stéphanie, peux-tu nous présenter brièvement ton parcours (formation + pro) et ton poste actuel ?

Je suis actuellement web designer chez TF vision (le VOD ON DEMAND) après avoir passé 4 ans au sein de eTF1 (le site internet TF1). J’ai commencé par une licence d’Arts Plastiques-Histoire de l’Art à la Sorbonne puis uUne maîtrise d’Arts Appliqués.

Ensuite, ne souhaitant pas m’orienter dans l’enseignement, j’ai fait deux formations par L’ANPE pour les 16-25, de 6 et 4 mois, afin de déterminer ma spécialité (j’hésitais encore à l’époque) :

  1. Webdesign
  2. PAO

Selon toi, quelles sont les qualités et compétences utiles pour le poste ? Quels sont les avantages et inconvénients de celui-ci ?

Qualités : autonomie, sens de l’initiative, créativité, patient.
Compétences : maîtrise des logiciels web et technique web.
Avantages : un métier assez ‘fun’ dans l’esprit, pouvoir surfer à loisir.
Inconvénients : être tributaire du ‘bon’ goût des autres, de leur GO final et ne pas compter ses heures de travail parfois.

Y-a t-il une journée type, si oui peux-tu la décrire ?

Le matin j’arrive pour 9h30 (je dois être l’une des rare à avoir ces horaires aussi souples). J’ouvre ma boite mail afin de quantifié la dose de travail du jour.

Je m’occupe essentiellement des urgences le matin et des tâches de fond l’après midi (création de site etc.). Je profite parfois aussi dans la journée de quelques pauses afin de surfer pour me tenir au courant des « look and feel » des designs web.

Quelles sont les perspectives de carrière à long terme, ou te vois-tu dans 5 ans ?

Je cherche actuellement à basculer dans la direction et donc devenir Directrice artistique, je pense que 5 ans au même poste surtout dans le web c’est la limite ultime. Il faut pouvoir sans cesse se renouveler.

Pour terminer, as-tu une anecdote à nous raconter ?

Oui ! Un éditeur me demande une créa pour un site e commerce. Ce site avait donc des boutons de renvoi. Après une pléiade de mails où on ne se comprenait pas, il vient me voir à mon bureau et me dit : pourrait tu ghettoïser ce dernier ? Je n’ai jamais vraiment compris au fond ce qu’il voulait 😉

Merci Stéphanie d’avoir participé… Vous pouvez la retrouver ici : CV PDF, Blog, Viadéo.

n’hésitez pas à nous envoyer vos remarques via les commentaires, la page contact, Twitter, Facebook ou ce que vous voulez :-) S’il manque encore des informations n’hésitez pas à nous en faire part...

Métiers du web Retrouvez les autres métiers du web : Community Manager, Webdesigner, Webmarketer, Référenceur...

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


2 Commentaires

  1. Merci pour l’article qui présente le profile de Stéphanie Duchemin, plutôt sympa.

    il est sur que pour travailler dans le webdesign, un book est indispensable ! Encore plus sur internet vu le métier.

    En passant, salutations à Stéphanie Duchemin que je ne connais pas et autres infographistes de chez TF1 et LCI 🙂 . Cela me rappel des très bon souvenir quand j’étais en stage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *