Facebook — 07 juillet 2009 — 4 commentaires
Facebook prend un coup de vieux

Le réseau social numéro un à travers le monde séduit de plus en plus de « seniors ». Selon une étude menée aux Etats-Unis par l’agence américaine Istrategy Lab et s’appuyant sur les statistiques démographiques de Facebook Ads, Facebook vieillit…

Ou plutôt c’est la moyenne d’âge de ses utilisateurs qui augmente ! Ainsi, entre janvier et le 4 juin 2009, le nombre d’internautes âgés entre 18 et 24 ans, a augmenté de 4,8 %. En comparaison, le nombre d’utilisateurs âgés entre 25 et 34 ans, a lui augmenté de 60,8% ; le nombre d’utilisateurs âgés entre 35 et 54 a augmenté de + 190,2% et enfin, celui des utilisateurs ayant plus de 55 ans, a fait un bond de + 513, 7 % !

En moins de six mois, ce dernier groupe est passé de 950 000 utilisateurs à… 5,9 millions. Un chiffre qui fait de Facebook (aux Etats- Unis en tous cas), un réseau social désormais incontournable pour toucher les seniors…

Pour voir l’article en V.O c’est ici : Mashable

Pour consulter l’étude c’est là : IstrategyLabs

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Aline Geffroy

Community manager dans une agence de communication pour le compte de clients variés, j'ai toujours été passionnée par le web. Grande utilisatrice des réseaux sociaux, et amatrice de campagne de marketing viral originales et créatives, j'aime aller voir ce qui se fait chez nos voisins, notamment en Amérique du Nord.

 


4 Commentaires

  1. Qu’en est il pour la France?

    • Je suis tombé sur cet article, quoi que l’article date de quelques années, le sujet est encore d’actualité et la tendance se maintien.

      Je crois que Simon avait raison, lisant son commentaire qui date quelque peu! Facebook a quand même toujours le vent dans les voiles!

  2. Bonjour,
    Je ne dispose malheureusement pas pour le moment de chiffres détaillés sur l’évolution démographique des utilisateurs de facebook en France… cependant, à « la louche », je dirai que nous nous dirigeons vers la même évolution : ralentissement de l’accroissement des « jeunes » internautes, et explosion du nombre de « seniors »… Une explosion qui se justifie par le fait que cette catégorie d’internautes était encore totalement absente de ce réseau, jusqu’alors chasse gardée des étudiants !!

    Aline

  3. En fait, à mon avis, nous nous dirigeons vers un équilibre, qui prouve que Facebook est plus qu’une mode passagère, car le réseau sait offrir une vraie valeur à ses usagers :

    – Une communauté qui respecte les paramètres de la vie réelle (vrais noms d’usagers dans plus de 98% des cas [via l’email publié obligatoire et les racines de réseau universitaire], contrôle de la vie privée par l’utilisateur, etc.)
    – La possibilité de partager des photos et de gérer ses groupes d’intérêt et ses événements sociaux avec facilité.
    – Des possibilités de rencontres et de contacts d’affaires bien plus « vraies » que sur les sites de rencontres et la plupart des sites d’emploi ou de réseautage d’affaires.

    En fait, à terme, je crois que le site deviendra un échantillon de plus en plus représentatif de la population en ligne. Et c’est sans compter le facteur aspirationnel : le vieux qui veut avoir l’air jeune, le jeune qui veut être pris pour un adulte, etc.

    Je remarque qu’encore beaucoup de spécialistes marketing trébuchent encore sur l’âge comme déterminant des comportements d’achat alors que cette variable me semble de moins en moins importante : on nage dans l’aspirationnel, pourquoi ne pas se fier davantage sur les données comportementales, puisqu’elles sont beaucoup plus facilement disponibles (tendances de recherche, comportements de navigation, critères de sélection), surtout en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *