Actualité des Moteurs — 23 octobre 2007 — 2 commentaires
Google utilise désormais son propre système de traduction pour ses outils linguistiques

Les outils linguistiques de Google qui utilisaient jusqu’à présent Systran (à part pour les langues suivantes : Arabe, Chinois et Russe) utilisent désormais un système propre à Google…

Pour se rendre compte des améliorations de l’outil, il suffit de comparer les résultats de Google traduction avec ceux de Babel Fish qui utilise Systran. Ce basculement est un signe que le système de Google s’est bien perfectionné.

Source : Google Operating System

Articles similaires

L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 

2 Commentaires

  1. Bonjour Sylvain,

    C’est plutôt pas mal, Google est presque meilleur que Reverso.net que j’utilise plutôt, toutefois ce dernier conserve l’avantage de proposer en cas de doute 2 traductions pour un même mot, ce qui est parfois bien pratique.

    Originale sur un billet de Cutt
    Google engineer Bharat Mediratta discussed some Google engineering customs in the New York Times yesterday. Bharat goes beyond 20% time to talk about some different aspects of being an engineer at Google

    Traduction Google :
    Google ingénieur Bharat Mediratta discuté de certaines coutumes ingénierie de Google dans le New York Times d’hier. Bharat va au-delà de 20% le temps de parler de certains différents aspects d’une vie d’un ingénieur chez Google

    Traduction Reverso :
    L’ingénieur Google Bharat Mediratta a discuté un certain Google la douane(les coutumes) d’ingénierie à "New-York Times" hier. Bharat va au-delà du temps de 20 % parler de quelques aspects différents d’être un ingénieur à Google

  2. Pas mal la comparaison, effectivement la traduction de Google a l’avantage :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>