E-commerce — 12 septembre 2007 — 4 commentaires
Deux premiers jours de la 4ème convention e-commerce Paris 2007

Les deux premiers jours de la convention e-commerce viennent de se terminer. Visiblement l’e-commerce intéresse de plus en plus de personnes à juger de l’affluence des personnes qu’on peut voir à ce salon…

Voici les conférences auxquelles j’ai assisté :
E-merchandising : Techniques et outils pour vendre plus et mieux en ligne : Quelles techniques, outils et services sont à la disposition des e-marchands pour optimiser le passage des internautes sur leur site. La prise en compte du comportement de l’internaute permettant un meilleur ciblage est une tendance forte de ces derniers mois avec le ciblage comportemental ou behavioral targeting. A suivre… Avec les interventions d’EbuyClub, Born To Be Interactive et Terapak.

Performance marketing, stratégies et retour d’expériences : La grande révolution du e-marketing tient à la capacité des prestataires de monétiser leurs services à la performance réelle de ce qu’ils apportent (trafic, clients…). Le mix-marketing du performance marketing est de plus en plus pointu. Avec les interventions de Xiti, Visual Sciences et Best Western, Nedstat et Europages, Webtrends, Omniture et Google.

Affiliation : le marketing à la perfomance (1 et 2) : Les plates-formes d’affiliation se sont multipliées en France. Quels sont les modèles les plus porteurs en 2007 pour leurs clients ? Que proposent-elles pour concevoir les programmes d’affiliation, recruter des affiliés, s’assurer en permanence de leur concours et analyser les retours. Avec les interventions d’EbuyClub, Zanox et voyage SNCF, Tradedoubler et Zlio, C2B Netaffiliation et cadres et albums, Leadium, Public-Idées, Effiliation et 1st affiliation.

Au programme demain :
Comment acquérir de nouveaux clients et fidéliser ses clients actuels (1 et 2) en leur apportant toujours plus de services : une bonne gestion des informations clients par l’usage d’un outil de gestion de la relation client (CRM) par exemple, avec notamment un accès temps réel et en mobilité de la part des équipes commerciales. Un seul objectif : améliorer la satisfaction client. Avec les interventions de Dimelo Feedback 2.0, Kreative et la Redoute, Push-Pull, Udate et ROI media, Sage, Oracle, Synolia et Edeal.

Nouveau Vous pouvez vous inscrire gratuitement au prochain événement d’Ebusiness : Salon E-Commerce Paris 2012 se déroulant du 18 au 20 septembre 2012, Paris Porte de Versailles. Plus d’infos ici.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


4 Commentaires

  1. Pendant la convention, j’ai aussi noté un autre élément clef pour mieux vendre. Il s’agit de la méthode de scoring. Puisqu’il est possible de tracker les visiteurs, on peut surveiller leur attitude et déterminer dans quelle phase ils se situent : de premier contact à prospect chaud à convertir. Cette méthode est devenue une fonctionnalité de base des outils de CRM. Elle permet notamment de segmenter et de mieux adresser les attentes des prospects et clients.

  2. Bonjour,

    J’y étais!

    J’ai assisté à plusieurs conférences.
    J’ai découvert l’agence Abstrakt, ils sont spécialisés dans la technologie Flash et ont mis en place une plateforme permettant d’avoir un site e commerce en full flash.
    Bref, je vais pouvoir mener à bien ma stratégie de différenciation via un site trés esthétique, ce qui n’est pas souvent le cas sur les sites marchands.

  3. Sympa, mais est ce que leur solution inclus l’optimisation pour le référencement. En effet les sites en flash sont souvent plus dur à faire apparaître dans les résultats des moteurs de recherche. C’est donc à voir avant d’opter pour un site en full flash.

  4. Oui, leur solution permet d’avoir un site full flash aussi visible qu’un site HTML.

    Par exemple, Carestyle (vendeur de produits de beauté pour homme).

    Leur conférence c’était justement sur la gestion de contenus et le référencement des sites e-commerce en Flash.

    J’ai également discuté avec l’administrateur de Carestyle qui n’a eu aucun probléme lié au référencement de son site.

    C vraiment une solution sympa et innovante.

    Pour ma part, je suis totalement convaincue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *